Bière du mois (novembre)

Posted: December 9, 2012 in Beer of the Month, Beer tasting

IMG_1566[1]C’est un mois de novembre cadrant parfaitement dans la moyenne annuelle qui vient de s’achever pour moi, sans doute un signe indubitable de mon côté vieux métronome chiant (mais ça reste entre nous, ok ?).

Or donc, disais-je, 63 nectars en provenance de 12 pays m’ont accompagné en cette fin d’automne. Et en disant nectar, j’exagère à peine puisque la qualité moyenne était assez impressionnante !

C’est pour la seconde fois consécutive la Suède qui passe en tête au nombre de bières avec 10 représentants, talonnée par les USA et la Belgique avec 9. Eh oui – vous avez aussi remarqué ? –  la Suisse est absente du podium avec ses 8 bières. Tout arrive que voulez-vous …😉

Puisque nous parlons de pays, je ne vais pas vous cacher plus longtemps l’excellente nouvelle: j’en ai accroché un 156èmeMonaco – à mon palmarès. Pas mal, non ? Mais ça reste bien loin de la performance de mon ami Per Forsgren – le champion en la matière – qui plane hors d’atteinte du commun des mortels avec 196 pays.

IMG_1528[1]Parlons peu, parlons bière. J’ai pu faire la connaissance (en fait vraiment par chance et par hasard) d’une nouvelle brasserie suisse : Cow Water (Düdingen). Si leur Lager n’est pas exempte de tout reproche, avec son côté phénolique, elle fait toutefois preuve d’un bon caractère et de certaines qualités indéniables. A suivre donc. A noter également une nouvelle création des excellents tessinois d’Officina della Birra : Valona (une bière produite avec du maïs venant du Val Onsernone). Cela faisait presque six ans que je n’avais plus rien bu de chez eux, ravi donc de constater qu’ils sont toujours en forme ! A part cela, quelques-unes des meilleures brasseries du pays ont brillamment assuré le coup, je pense notamment à la BFM avec sa √225 Twin Porter, à Birrificio Ticinese qui s’est allié à Rappi Bier Factory pour produire l’excellente Lager CH2 et surtout à l’inévitable Storm&Anchor avec son Imperial Brown Ale et sa Pacific Jade, une single hop IPA qui manque le podium pour un cheveu.

Si je vous ai confié au début ma satisfaction concernant la haute qualité du mois écoulé, celle-ci n’a bien sûr pas empêché quelques couacs. La présence de bières mauvaises et/ou décevantes n’est bien sûr pas étonnantes. Ce qui est étonnant par contre c’est que les deux cancres du mois de novembre soient des bières en provenance des États-Unis ! IMG_1568[2]Je m’explique encore assez bien la première d’entre-elles, la « chewing-gum à la framboise » Dark Horse Raspberry Ale, mais je reste confus par mon apparente allergie gustative devant les bières de la brasserie pourtant fort réputée de Kuhnhenn. Si leur DRIPA a passé la rampe sans histoire en début d’année, leur Dark Heathen Triple Bock a fait le mois passé encore pire que leur Fourth Dementia durant le mois d’octobre. Mais bon, il faut parfois aussi savoir assumer d’aller à contre-courant. Autre déception. certes un peu moindre, celle venue d’une nouvelle – en ce qui me concerne – brasserie italienne, il Chiostro, avec leur Golden Ale dont le charmant packaging n’a pas pu cacher des problèmes évidents au niveau du contenu.

Comme je l’ai signalé en préambule, le combat pour les places d’honneur à été rude puisque plus de la moitié des bières de ce mois peuvent être qualifiées de “très bonnes”. Impossible de passer en revue toutes celles qui mériteraient d’être citées, voici donc un échantillon empreint de la plus belle des subjectivités: la mienne😉 :

MikkellerBedowSummerPilsnerHoppinFrogFrogHopstoAmagerToutes ces bières auraient pu prétendre au podium la plupart du temps. Mais pas ce mois-ci ! Elles ont été devancé tout d’abord par la De Molen Hemel & Aarde (encore eux!), une bière où 108 IBU et des tonnes de malts à whisky tourbés s’allient pour votre plaisir. Puis ensuite par une Lager (!), la Bedow Summer Pilsner de Mikkeller (produite évidemment chez les belges de De Proef). Une bière subtile (preuve numéro 2 ;-)) et aux envoûtants houblons fruités qui se laisserait volontiers boire en grande quantité.

Finalement – et malgré le haut niveau du mois de novembre – la victoire est revenue clairement (enfin si je puis dire, puisqu’il restait en fait que deux heures dans le mois lorsque je l’ai bue) à la Frogs Hops to Amager, une bière issue d’une collaboration entre les excellents Danois d’Amager avec les non moins fameux américains de l’Ohio d’Hoppin’ Frog. Cette Imperial Stout solidement houblonnée par du Tomahawk et du Chinook semble confirmer mon coupable penchant pour ce genre de bière …

cheers!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s