Archive for February, 2015

ch-bfm-cuvee-du-7eme-usa-version

One of the very first Swiss IPA !

Some years ago, as the craft beer scene in Switzerland was babbling (OK, it still is, mind you …) I thought that the missing link between good beers and the potential beer aficionados could be Stout. In my mind, as many people do like chocolate and coffee flavors, this beer style could well become the gateway introducing them to the new world of craft beers. I didn’t think about IPA because the majority of the persons pretending to dislike beers were (and still are) complaining about bitterness.

As we can realize it in Switzerland since about 3 years, I was just plain wrong, mainly because I fully underestimated the (mainly subconscious) aversive preconception of people for dark beers. On the contrary, the declared aversion for bitterness is mostly subjective and nonexistent: you can see a person complaining about a 15 IBU lager being too bitter while the same will appreciate a 65 IBU IPA where the bitterness has been well-packed with fruity or flavors.

So the role eventually went to India Pale Ale. And how ! So much in fact that some beer geeks (and I’m part of it sometimes) are irritated to see most of the breweries rushing to present an IPA. The fact is that IPA has been the most represented style among my beers tasted from Switzerland for 4 consecutive years now. Here is a graph helping you visualize this trend:

IPA_graphBesides the amazing inflation since 2011, the drop from 13.2% to 10.2% between 2013 and 2014 must also be noticed. There appears also to be hope for the guys who cannot stand this hype ;-).

ch-meisibraeu-teufelshopfen

Meisibräu Teufelshopfen or IPA in Obwalden (2006)

A common misconception is that IPA was a style of beer specifically invented for the voyage to India. So please, instead of repeating this to your next friend or publish it on your homepage, take a look at the great researches from the excellent Pete Brown.

As I really doubt any IPA has ever been brewed and commercialized in Switzerland during the past centuries, the very first one was probably the Hopfenbombe Tribute to Cascade from the legendary Bäre-Bräu (1998-2004) in January 2002. However… one may object that this beer was not an IPA as it was bottom fermented, so more an Imperial Pils or, what I personally prefer to call, an IPL (India Pale Lager). So the title of the first IPA could well be claimed by the Blonde Hufi 59 from the highly unknown brewery of La Laiterie (2002-2005),  just ahead of the BFM with its Cuvée du 7ème or the Officina della Birra with its Chiara Extra Hops, all three available between Summer 2004 and Spring 2005. One year later, in 2006, appeared BeSte IPA, Trois Dames IPA as well as Meisibräu Teufelshopfen.

This beer style remains a taboo for the national breweries and has only been – until now – approached very cautiously by those of regional size. One thinks of the attempts of Sonnenbräu with its Craft1 (bottom fermented, 2013), Turbinenbräu and its Rotterdam-Mumbai Orion (very limited release, 2013) or, one size smaller, of the ominous Henri Schiffmann from Burgdorfer (2014), the Single Hop Black Ale and the India Pale Ale from Doppelleu (2013) or the Unser Bier Aypiey (2012). Few candidates and even fewer potential medalists …

It’s time now to take a look at my top ten which contains also retired beers, as well as Black IPA, India Pale Lagers and Imperial IPA. But just before that, I would like to mention some beers which just could not make it to the top ten, yet fully deserve lot of attention due to their high qualities:

Now to the top ten:

name brewery alc. comments
10th India Pale Ale Barrique 2010 Trois Dames 6.3% A one-time variation of their standard IPA. Aged for three months in pinot gris barrels.
9th Cuvée du 7ème BFM 7.5% Combines six types of aromatic hops (I’m sure Jérôme intentionally dropped a 7th type just to make people talking about it …). The single remaining bottle in my cellar is not sufficient to reconsider its availability …
6th Nelson Storm&Anchor 8.1% A great single hop IPA with flavors of litchis, grapefruit and pineapple. Future availability pretty uncertain.
Bière de Zinal Baltic IPA Brasserie des 5 Quatre Mille 7% Red fruits, notes of coffee, licorice and much more in this beautiful and strong (9.6%) Black IPA.
Strong Ali Barbière 6.5% A complex Black IPA featuring dark fruits, herbs and licorice flavors. Hopefully they will brew it again.
5th American Ninja 523 8.37% Seasonal. A Black IPA with lot of class and character from a new and hugely talented brewery. Nugget, Warrior and Sorachi Ace as well as 89 IBU and 8.37% alcohol are working together for your pleasure.
4th XXA Xtra Strong Ale Bier Factory Rapperswil 6.7% Available since 2010, this complex and beautiful 60 IBU IPA remains as a benchmark for the other Swiss beers of this style.
1st Black Storm&Anchor 8.1% Using smoked malts, this wonderful Black IPA is for me the best beer among the numerous good ones from this brewery. Its future availability will depend on Tom’s mood …
Hop Suicide! Blackwell 7.6% Complex, fruity and very bitter (120 IBU). Looks unfortunately to remain a one-time release as the Blackwell crew is moving on at the speed of light to other projects.
Hopfenbombe Tribute to Cascade Bäre-Bräu 5.4% Retired as the brewery closed in 2004. Although bottom fermented, this beer has been the first – in 2002 – to really feature hops in a Swiss beer.

cheers !

IMG_3364[1]A peine le temps de jeter un regard dans le rétroviseur que – zou – le mois de janvier est déjà terminé (j’ai pourtant vu passer Noël très récemment, non ?).  Je ramasse donc mes billes pour faire le bilan et il est vrai que je me dois de constater que l’année a commencé sur quelques notes plaisantes dont le nombre fort agréable de bières offertes par des brasseurs (je ne les remercierai jamais assez) ainsi que l’ouverture du 3ème bar Erzbierschof à Berne ont clairement été les points forts.

Or donc, ce sont 78 nouvelles bières qui ont égayé mes sens et mes soirées (mes après-midis également parfois …) dont la provenance se compose de 17 pays. La domination au niveau du nombre a été inhabituellement acharnée et ce sont finalement les USA qui brûlent la politesse à la Belgique (17 contre 16), laissant mon pays natal se contenter d’une rare 3ème place avec 14 nouvelles bières. A noter parmi les contrées rares l’Argentine et la Lago Puelo Roja ainsi que le Portugal avec deux bières des “gypsys” de Passarola (IPA et Double Oatmeal Stout), brassées chez Faustino. Mais le must n’est évidemment pas d’accrocher un pays rare, mais bien sûr un nouveau pays ! Ce qui est déjà chose faite cette année avec la Murree Beer en provenance du Pakistan, mon 162ème pays.IMG_3334[1]

Alors que 13 nouvelles brasseries suisses se sont déjà ouvertes en 2015, je n’ai pas été capable d’en accrocher ne serait-ce qu’une seule à mon tableau de chasse. Mais ce n’est que partie remise, faites-moi confiance. Voici un petit résumé de mes nouvelles bières helvétiques du mois de janvier:

  • UHB se taille la part du lion avec 6 bières bonnes à très bonnes dont la plus convaincante aura été la Rasputin Stout (meilleure bière suisse du mois), suivie d’un tir groupé constitué de la Dark Saison, la Citra Blond Ale et la French Saison. Il est à noter que sur les 47 (eh oui!)  bières que j’ai pu goûter jusqu’à aujourd’hui de cette brasserie, j’attends toujours d’en rencontrer une mauvaise. En fait, non: je sais qu’Ueli ne peut pas brasser de mauvaises bières !
  • Trois Dames confirme (s’il en était encore besoin) sa créativité et son penchant pour les collaborations avec la Dark Absinthe Saison, concoctée avec les américains d’Arizona Wilderness. Une bière très bien faite qui se heurte en ce qui me concerne à mon affection – comment dire – fort modérée pour l’absinthe;
  • la Sottobisio IPA s’inscrit parfaitement dans la ligne de qualité offerte par cette brasserie tessinoise;
  • la brasserie JamesBräu reste excellente; si la douceur un peu excessive de la Strong Red a un peu freiné mon enthousiasme, la très bonne Dubble, elle, était au rendez-vous;
  • IMG_3361[1]la Cathélaz Bière Blanche à l’Américaine n’est certes pas la meilleure création de la brasserie, mais c’est une bière qui reste très bonne;
  • difficile de savoir où l’on met les pieds avec les Valaisans de Celsius (brasserie artisanale d’Ayent) dont les bières sont souvent chaotiques et parfois incorrectes … je ne vais donc pas me plaindre de leur Matador, une Stout somme toute buvable;
  • la Bira Bianca des Tessinois de San Rocco est tout à fait décente bien que passablement hors style;
  • même si je n’ai jamais été un fan de l’Altes Tramdepot, je dois leur concéder une chose: leur créativité (un paradoxe pour une brasserie croyant au mythe de la Reinheitsgebot … alors même que beaucoup de leurs bières ne peuvent pas s’en réclamer). Leur récente Baltic Porter n’est pas mal du tout.

Avant de parler du meilleur, il est convenu de s’attarder brièvement sur le moins bon. Même si la bière pakistanaise était franchement mauvaise, elle n’a eu aucune chance face à l’écoeurante Karmi Malinowa Pasja produite par Okocim (Carlsberg Polska) et qui devrait être interdite au plus de 8 ans … La Woinic Rouge des hop_stoopidfrançais d’Ardwen prend une deuxième place méritée sur le podium d’infamie alors que l’on trouve une autre bière polonaise, la Raciborskie Ciemne de la brasserie Zamkowy Raciborz, à la troisième place. A noter également que j’ai été fort déçu par la Weyerbacher Eighteen, une bière pourtant bien cotée sur Ratebeer.

Au chapitre satisfaction, beaucoup trop de bières pour les passer toutes en revue et c’est tant mieux. La meilleure bière états-unienne a été la Farmhouse Hop Stoopid de Lagunitas (du haut de ses 102 UBU), alors que côté anglais, j’ai été séduit par la Ridgeway Imperial Barley Wine de Hepworth.

Belle prestation des Norvégiens avec la Jacobs Hage des nouveaux et fort prometteurs Lindheim et surtout la troisième place du mois de Lervig avec leur Konrad’s Stout.

thurboMais ce sont les Belges qui frappent le plus fort avec la Timmermans Oude Gueuze, la To Øl Garden of Eden (3ème ex aequo) et la Mikkeller Show Me Cuvée (1ère ex aequo). Les deux dernières nommées étant bien sûr brassées chez De Proef.

Et pour finir, c’est la Suède qui place un représentant pour accompagner la Show Me Cuvée au sommet du podium avec la merveilleuse Thurbo Double IPA de la brasserie Oppigårds. Hmmm… comment donc résister à tous ces houblons ?

cheers !