Posts Tagged ‘Brewdog’

IMG_3407[1]

BrewDog Watt Dickie, petit mais costaud: 35% !

Les deux derniers mois se sont déroulés de manière bien différentes avec d’un côté février et un rythme pépère (60 nouvelles bières) et de l’autre mars avec une cadence plus soutenue (124). Ce dernier constitue d’ailleurs le 2ème mois en l’espace de moins d’une année lors duquel j’ai épinglé plus de 100 nouvelles bières helvétiques (oui, je sais, c’est beaucoup …). Celles-ci feront l’objet d’un article séparé.

Si les USA ont marqué février de manière quantitative avec 15 représentantes (contre 11 pour la Suisse et 9 pour la Belgique), la Suisse a bien évidemment pulvérisé la concurrence dans ce domaine 1 mois plus tard avec 103 (!) laissant les USA très loin derrière avec 10. Pas de nouveaux pays durant cette période, mais je vous promets de me rattraper d’ici peu.

Bien qu’ayant réussi à découvrir des bières en provenance de 13 nouvelles brasseries suisses (comme noté ci-dessus, les détails suivront dans un prochain article), je ne suis même pas parvenu à assurer la couverture minimale que je me suis fixée comme objectif (50%), puisque que le nombre de nouvelles brasseries ouvertes depuis le début 2015 s’élève déjà à 28 …

Three Floyds In the Name of Suffering

Three Floyds In the Name of Suffering

Parmi les bières helvétiques du mois de février, c’est la Old H de Bier Factory Rapperswil qui m’a fait la plus grande impression. Suivie de la 523 Winterbliss et de la Stillman’s Sinn Féin (probablement toujours brassée chez Fleisch & Brau, mais comment en être sûr vu le niveau de transparence zéro adopté par le brasseur client …). D’autres bonnes bières également avec surtout les Bernois de Barbière (Jamilla et HoppYBoys) et les Grisons d’Engadiner Bier avec leur Eisbock. Moins convaincantes ont été la l’Honolulubock d’Öufi (pourtant plutôt doué dans le style) et surtout la Storm&Anchor Double Brown, salement infectée (oui, ça arrive aux meilleurs …). Cette dernière a toutefois évité de terminer pire bière du mois. sauvée par la Debowe Mocne des Polonais de Kompania Piwowarska. La 3ème place depuis le fond revenant à Feldschlösschen (non, les autres, ceux de Dresde) avec leur Coschützer Pils.

Parmi les autres bières, il me faut ouvrir une petite parenthèse concernant la Watt Dickie des Écossais de BrewDog, non pas pour parler de ses qualités mais parce qu’elle est – avec 35% – la 2ème bière la plus forte que j’ai jamais consommée (à égalité avec la Revelation Cat Freeze the Penguin et derrière la BrewDog Sink the Bismarck). Vous trouverez plus d’informations sur ma page des statistiques.

Rencontre improbable: Birrificio Italiano et Jester entourent la Brasserie de la Concorde

Rencontre improbable: Birrificio Italiano et Jester entourent la Brasserie de la Concorde

On retourne le classement et on parle maintenant des meilleures bières de février. On y trouve tout d’abord les Canadiens du Trou du Diable avec leur Buteuse, puis deux bières étasuniennes: In the Name of Suffering (de Three Floyds, une brasserie dont les produits sont malheureusement difficiles à dénicher sous nos contrés) et Prairie Artisan Ales Fred’s Blend. La Belgique n’est pas en reste avec la Mikkeller Spontanmandarin (De Proef, what else ?) et surtout la 3ème place du mois obtenue par la Houppe de la brasserie l’Échasse (brassée en fait à la brasserie Anders; non: les Belges ne sont pas les derniers quand il s’agit de gypsy brewing). Mais c’est finalement l’Italie qui a frappé le plus fort lors de ce mois de février avec la Spaghetti Western Grappa Barrel (Brewfist, 2ème) et la Luna Rossa (Birrificio del Ducato – qui reste encore et toujours ma brasserie italienne préférée – assez clairement 1ère). Cette dernière n’est à manquer en aucun cas si vous aimez les bières acides !

Je ne parlerai que brièvement du mois de mars. Parmi les 21 bières non-helvétiques, il faut relevé la présence rare de deux bières chiliennes ma foi fort bonnes: Rothhammer Brutal Hops IPA (Handwerk Brewers) et Luptopia West Coast Imperial IPA (Jester). Oui, ça bouge aussi au Chili ! Puis de quelques bijoux venus des USA:

Venue d'Alaska et très convoitée: Midnight Sun Berserker.

Venue d’Alaska et très convoitée: Midnight Sun Berserker.

<sponsoring>mise à part la Berserker, vous pouvez trouver les 4 autres bières chez Erzbierschof</sponsoring> Et, non: contrairement à une rumeur parvenue jusqu’à mes oreilles, je ne suis pas payé pour mettre de bonnes critiques 😛

Un mot encore toutefois pour vous dévoiler le nom de la bière du mois de mars: il s’agit de la BFM Abbaye de Saint Bon-Chien Grand Cru 2014 (Frenchy Sparkling Wine). Une beauté qui dément mes croyances dans le fait que la “Saint Bonche” ne pouvait être vraiment géniale que dans des fûts de vins rouges. Mais après tout: les croyances sont faites pour être démolies.

cheers !

Advertisements

Yes, it’s time again ! Time to look over my shoulder and tell you how my past year looked like.

But before, I still owe you my report of November and December. Yes, I know I’m late but I have been quite busy … and lazy. The latter a bit more than the former ..

Both months have been pretty generous ones, particularly December, boosted by the festival in Chur. It resulted in a very high number of new Swiss breweries tasted: 16. Here are they (alphabetically sorted; you’ll have to wait a bit for my biased evaluation ;-)): Basiliske Bier, biergarage.ch, BRAUBAR, Braubude Basel, Brygger Øl, Büchler zu Mägenwil, Brasserie des Coudres, Drei Tannen, Full Measure, la Gerboise, HERMANN Bier, Seegal-Bräu, Stadtbier Chur, St. Johann, Thurtalbräu and Welteneis.

my beer number 10'000

my beer number 10’000

One beer among the ones from these breweries even made it to my monthly top 3, i.e. the amazing Sorachi Berliner Weisse from Full Measure (Bern), ranking number 1 in December equally with the Black Tokyo Horizon, a BrewDog/Nøgne Ø/Mikkeller collaboration and btw my beer number 10’000. November has been even better for Switzerland with the 523 Adriano’s Brown 3 Of A Kind ABA Edition Hops (third) and the Blackwell Hop Suicide! (first). More details about the beers I have tasted in November and December or about the Beer of the Month rankings are here and here to be found.

But now it’s time to widen the scope and to have a look at the whole past year.

St. Vincent & the Grenadines: one of the 4 new countries in 2014

St. Vincent & the Grenadines: one of the 4 new countries in 2014

It had to come once: 2014 has been the first year since 2005 during which I have not sampled more new beers as the year before. Looks like I have reached my appropriate cruising speed now. In a total of 970 new beers tasted (from 40 different countries), Switzerland is of course accounting for a big part of them with 470. The next most represented countries are far behind: the USA (81), Belgium (62), Germany (42) and France (39). Worth notice is a pleasant number of new countries discovered: Mozambique, St. Vincent & the Grenadines, Zambia and Aruba. But this enjoyable “Magellan-task” is getting harder and harder every year, especially for a guy 4th on the “most countries rated” ranking of Ratebeer.

My favorite country has been the USA quite clearly ahead of Scotland, Switzerland, Belgium and the Netherlands.

The alcohol average of all beers tasted stayed pretty much the same with 6.4% (was 6.5% in 2013) and we can find almost the same usual suspects as last time on the top of the alcohol average scale: the Netherlands (9.7%), New Zealand (9.4%) and Norway (8.6%). Regarding Switzerland this average rose significantly from 5.8% to 6.1%.

I got beers from 409 different breweries (4 fewer than last year) and the most represented have been BrewDog (31), De Proef (30), Brasserie des 5 Quatre Mille (17), Storm&Anchor (16) and De Molen (15).

After ranking third in 2012, then second in 2013, Storm&Anchor finally did it and reached the first place as my favorite brewery of 2014 ! Here is how the top ten looks like with no fewer than 6 Swiss breweries present!:

Brewery of the Year !

Brewery of the Year !

1. Storm&Anchor
2. 523
3. De Molen
4. Brasserie des 5 Quatre Mille
5. BFM
6. BrewDog
7. Burg Braui
8. Blackwell
9. Mont Salève
10.Hoppin’ Frog

For the fourth consecutive year now the most represented style has been IPA again (81 beers). “Spice/Herb/Vegetable” follows with 60, then American Pale Ale (46), Imperial Stout (43) and Fruit beers and Imperial IPA with 37 each. On the other end 2 styles (on a total of 68) remain without ambassador for 2014: German Kristalweizen and Czech Pilsner (Svetlý). So if any brewer reading this would like to give it a try … (though, thinking about it: do I really want to drink a Kristalweizen ?)

This leads us to my favorite styles in 2014. No surprises here: Imperial Stout still excites me the most and is clearly ahead of the pack. If the second place of Black IPA is no revolution either, I was not awaiting Saison to make it to the third rank. Then follow Imperial IPA and Sour Ale. At the bottom and still failing to please me, we can find Low Alcohol (i.e. beer equal or less than 2.5% alcohol), Pale Lager and clearly on last position, “Radler/Shandy”. What a surprise …

Let’s now have a closer look to Switzerland.
During the last 12 months, an amazing number of 88 new breweries have started what constitutes a clear new record (at least since the last 130 years). It’s an evidence that there is no way for someone to keep a complete overview and I consider my personal discovery of 44 new breweries as a very respectable performance. As always, I have classified those new breweries but for the first time I have used my new calculation method which takes into account different factors and is computed as follows: (n / (n+m)) * R + (m / (n+m)) * C
where
C = the midpoint of my scale (11)
R = rating average of the brewery
n = number of beers tasted from this brewery
m = the minimum of beers required to enter the list (3 for the moment)
Based on this, my top 3 new breweries in 2014 is looking like this:

Best new Swiss brewery in 2014 (of course ...)

Best new brewery in 2014 (of course …)

1. 523
2. Burg Braui
3. Birreria Pacific

My congratulations to these artists !

I would like to close the chapter of the best breweries of 2014 with my top ten from Switzerland (6 of them already appeared above by the international top ten):
1. Storm&Anchor
2. 523
3. Brasserie des 5 Quatre Mille
4. BFM
5. Burg Braui
6. Blackwell
7. Old School
8. Birreria Pacific
9. Barbière
10.Full Measure

Frankly, if some of them are unknown to you, you have to close this gap as soon as possible !

Finally, here are the top ten Swiss beers of 2014:

Tied for first place in the category "best Swiss beers"

Tied for first place in the category “best Swiss beers”

1. BFM Procrastinator 2
1. Blackwell Vanilla Polunocnica Sweet Imperial Stout
1. Blackwell Hop Suicide!
4. BFM Abbaye de Saint Bon-Chien Grand Cru 2012 (Merlot Cabernet Sauvignon)
5. Full Measure Sorachi Berliner Weisse
6. Burg Braui Rosmarinus
6. 5 Quatre Mille Bière de Zinal Imperial Milk Stout Crème Brûlée
8. 523 American Ninja
8. 5 Quatre Mille Bière de Zinal Imperial Red Fruits
10.Storm&Anchor Citra Saison

And the top ten (OK, eleven…) of 2014 worldwide:

Best beer in 2014

Best beer in 2014

1. Russian River Shadow of a Doubt
2. BFM Procrastinator 2
2. BrewDog Black Eyed King Imp
2. Blackwell Vanilla Polunocnica Sweet Imperial Stout
2. Blackwell Hop Suicide!
6. Mont Salève Nouveaux Mondes
6. Marshall Wharf Cant Dog
8. Companyia Cervesera del Montseny Nomada Moose Islay
8. BrewDog Cocoa Psycho
10.Against the Grain the Green Dragon
10.BFM Abbaye de Saint Bon-Chien Grand Cru 2012 (Merlot Cabernet Sauvignon)

This yearly review would not be complete without taking a look to the origins of the beers I have sampled. “How can you find that many new beers every time?” is a question some unexperienced beer aficionados keep asking me all the time. Once again: nowadays this is easy, freaking easy … Here is from where I got my 970 new beers in 2014:

origins_2014

Once again and despite being clearly less important than the year before, my main source is the amazing Erzbierschof bar. An urban legend even says that a barkeeper bought a new car thanks to my tips … I got fewer beers from festivals (17% in 2013) and from trades (18%) too. On the other side, beers I got from friends (11% in 2013) and from the brewers (9%) have massively increased and are now together accounting for one third of all my beers ! Believe me: it’s a fact I really appreciate … Many thanks to all and a special mention to the kings of the respective categories: Anton Flükiger, Julien Brändli, Antonio Rey, Apothibières, Philipp Sigg and Thomas Schneider. And please be assured I have not forgotten all the others !

cheers !

IMG_3160[1]

Balashi, une bière d’Aruba.

Avec 155 nouvelles bières lors des deux derniers mois, 2014 continue d’être une année riche et passionnante avec en ligne de mire une forte probabilité de franchir la barrière mythique des 10’000 bières lors du mois de décembre encore. Quand je pense qu’il y a une quinzaine d’années c’était le chiffre que je m’étais fixé pour la fin de ma “carrière” ! Mais c’était avant la révolution de la bière artisanale et le foisonnement hallucinant de brasseries et de bières de tous horizons, à une époque où découvrir 300 bières en une année était un exploit probablement plus difficile que d’en goûter 1000 actuellement. Il semblerait donc qu’il soit temps de me fixer un nouvel objectif … Disons donc: rester en santé et les 30’000 bières arriveront automatiquement 😉

Domination habituelle de la Suisse au niveau comptable avec 45 nouvelles bières, loin devant les USA et l’Italie avec 16 chacun. Aruba devient mon pays numéro 161 grâce à la modeste Balashi. A noter que le décompte des pays n’est pas aussi évident qu’il n’y paraît et ceux que ça intéressent peuvent jeter un coup d’œil sur ma page en dessous de “definition” afin d’en apprendre un peu plus. Dans le thème pays rares, le Costa Rica s’en sort plutôt bien avec la Libertas Tropical Golden Ale, contrairement à St Vincent et son imbuvable Wadadli Antigua Lager (oui, brassée sous licence pour l’Antigua Brewery) et au décevant Portugal où l’intérêt grandissant ne paye pas (encore) dans les bouteilles, j’en veux pour preuve des bières telles Morgan & Jacobs Export Stout ou Faustino Maldita Robust Porter.

la diversité existe au Portugal, la qualité ne devrait pas tarder ...

la diversité existe au Portugal, la qualité ne devrait pas tarder …

Alors que durant ces deux mois j’ai pu découvrir des bières de 4 nouvelles brasseries helvétiques, ce ne sont pas moins de 11 autres qui se sont inscrites à l’Administration Fédérale des Douanes. Alors que mon objectif est de couvrir un maximum de brasseries du pays, j’ai plutôt actuellement l’impression de perdre pied … Or donc, 4 disais-je et pour le moins différentes ! Si la Nébuleuse n’a aucunement déçu la grande attente que j’avais à leur sujet (avec des bières telles la Stirling ou l’Embuscade), les Bernois de Bierwerk Sulgenau ont frappé fort dans l’autre sens et leur Helles Bier décroche la médaille d’or de la pire bière des deux derniers mois. Ils brûlent ainsi la politesse de justesse à l’abjecte Cathédrale des Valaisans de 7Peaks dont l’autre bière – bonne celle-ci, Dent Jaune – me fait penser qu’il s’agit là d’une erreur de parcours de la part d’une brasserie capable de mieux faire. A suivre, donc. Et finalement les Tessinois de San Rocco, catégoriquement orientés style belge et cela de plutôt belle manière avec entre-autres l’excellente Bira Scüra.

IMG_3184[1]Voici maintenant une petite vue d’ensemble des autres bières helvétiques dégustées lors des deux derniers mois:

Vous avez remarqué ? De deux choses l’une: ou le niveau des brasseries suisses devient vraiment bon ou alors je deviens vieux et perd de mon sens critique … Je vous conseille donc de les boire toutes également et de vous faire votre avis. Pour rappel, la liste complète se trouve ici.

IMG_3183[1]Même si les bières suisses ont fait très fort lors des deux derniers mois, en plaçant notamment plusieurs représentantes sur les podiums, leurs consœurs étrangères n’ont pas été en reste. J’en citerai quelques unes avec tout d’abord l’Italie et l’excellente Zest de la merveilleuse brasserie Extraomnes, la France avec l’incontournable Mont Salève et sa Black Indians, la Belgique des légendaires Cantillon avec la Zwanze 2014, les Néerlandais de De Molen avec Hel & Verdoemenis (Octomore) – bière du mois de septembre – et finalement les incomparables Écossais de BrewDog avec IPA is Dead Kohatu et surtout la Black Eyed King Imp, une Imperial Stout robuste (11.8%) et hautement complexe qui partage la 1ère place du mois d’octobre avec Blackwell. N’est-ce pas un merveilleux duo ?

cheers !

Mosi Lager aus Sambia

Mosi Lager aus Sambia

Ferien und Pensionierung haben etwas gemeinsam: wenn man sie hat, hat man echt dann keine Zeit mehr zur Verfügung … Nein, pensioniert bin ich bei Weitem nicht, geniesse aber gerade die letzte von meinen 5 Wochen Ferien. Gut, das war meine miese Entschuldigung, um meinen letzten monatlichen Artikel weggelassen zu haben. Dafür habt ihr jetzt aber 2 Monaten zusammen fur den gleichen Preis.

Ich war während Juni und Juli – mit 78 respektiv 63 neuen Bieren – anständig aktiv. Die Schweiz war erneut mit 35 Bieren die am meisten repräsentierte Nation, gefolgt durch Schottland (15, BrewDog lässt grüssen) und Belgien (13).  Aus Ländern, die selten zu begegnen sind, war vor allem Portugal interessant. Biere wie Sant’Ana LX Rye oder Mean Sardine Amura zeigen, dass ebenfalls dort eine positive Bewegung stattfindet. Der Höhepunkt im geographischen Thema war aber ganz klar ein neues Land mit Sambia und das Mosi Lager. Ein grausiges Bier nebenbei gesagt …

Neue Schweizer Brauereien konnte ich 3 entdecken. Von den Jurassiern von Blanche Pierre konnte ich nur eine Sorte – Cuivrée, ein leicht

Schmitte Bier Wagerad von Brauwerkstatt Jegenstorf

Schmitte Bier Wagerad von Brauwerkstatt Jegenstorf

überdurchschnittliches Bier  – verkosten. Unüblicherweise brauen sie vor allem für ein Restaurant und füllen wenig in Flaschen ab. Die Thurgauer von Riethof haben noch zu tun: während das Dunkel noch ok war, kann das Hell kaum getrunken werden. Noch extremer polarisiert wurde es bei den Wallisern von la Mule: einerseits ein sehr gutes 1798 und andererseits ein unkontrolliertes und schlechtes Ò Rünò.

Hier eine kleine Übersicht von den anderen Schweizer Bieren der letzten 2 Monaten:

IMG_3024Schlechte Biere gab es schon einige, vermutlich mehr als üblicherweise. Abgesehen von dem Letztgeborenen Bastard der Cardinal Eve Serie (gerade vorher erwähnt), sowie einigen anderen ominösen Radler wie Desperados Verde, Landi Farmer Panaché Lemon und Du Bocq Red Bocq, das schlechteste war Presidente Light aus der Dominikanischen Republik.

Wie immer aber, waren die guten Biere eindeutig zahlreicher und wie immer kann ich sie nicht alle durchgehen. Falls Interesse besteht, wisst ihr aber dass jederzeit meine letzten 500 getestete Biere hier anzusehen sind. Hier einige Höhepunkte:

IMG_2732Der Juni-Sieger habe ich schon früher erwähnt: es handelt sich um das Tripple Imperial Rye von Hugo “Hammer” Gutknecht. Ein beeindruckes, komplexes und sehr starkes Bier (16.8% !), das sich für ein Trappist Quadrupel ausgeben könnte.

Der Juli-Sieger – und bestes Bier der letzten 2 Monaten – kommt aus den Niederlanden und aus einer Kollaboration zwischen 2 genialen Brauereien: De Molen und Närke (Schweden). Hoch komplex und ebenfalls stark (11.1%), man könnte dieses Bier während 2 Stunden verkosten und immer wieder zusätzliche Charaktermerkmale entdecken. Die ziemlich hoche Süsse wird verblüffend durch eine späte Salzigkeit ausgewogen. Es handelt sich um das Goths & Vandals.

cheers !

IMG_2608[1]

Saint Bon-Chien World Tour au Moeder Lambic Fontainas

Le mois passé a été prolifique, c’est le moins que l’on puisse dire lorsqu’on épingle 101 nouvelles bières à son tableau de chasse ! A moins d’être Danois, bien sûr, dans quel cas ça fait plutôt vache maigre 😉 Mais pour moi, c’est franchement beaucoup. Une des raisons a été la très intéressante virée à Bruxelles à l’occasion de la Quintessence chez Cantillon et du Saint Bon-Chien World Tour au fameux bar Moeder Lambic.

Parmi les 16 pays différents, c’est évidemment comme très souvent la Suisse qui bombe le torse, forte de ses 35 représentants, devançant nettement la Belgique (17) et les USA (16).  Aucun nouveau pays au programme, mais un client assez rare avec l’Argentine et l’Antares Barley Wine.

J’ai découvert 3 nouvelles brasseries helvétiques. La meilleure d’entre-elles est sans doute celle des Argoviens de Patschiifig Bräu avec deux bières solides et bien faites à défaut d’être vraiment excitantes: la 407er Museums-Bier et la 73er Genie Bier. Les Bernois de Bières&Co quant à eux arrivent sur le marché avec un site internet pimpant, un service efficace et une certaine originalité dans les styles. Ils ne leur manquent plus que la qualité dans leurs produits et tout sera pour le mieux. Finalement, les 5 bières de Schümberg-Bräu (canton d’Argovie IMG_2660[1]également) font le grand écart, allant d’une excellente Kloster-Bier à une Pale Ale fort douteuse, les autres naviguant entre ces deux.

Parmi les autres bières suisses, je tiens tout d’abord à parler de mes deux brasseries préférées – BFM et Storm&Anchor – qui se disputent avec acharnement la première place de mon classement. Dans les 7 BFM et les 5 S&A découvertes le mois passé, il n’y a avait évidemment rien à jeter. La moins convaincante du lot a été la Saint Bon-Chien version Champagne, franchement trop douce à mon goût. Si l’on excepte celle qui a pris la 2ème place du mois, je conseille tout spécialement In A Galaxy Far Far Away de Storm&Anchor ainsi que la Saint Bon-Chien Grand Cru 2011 Sauvignon de la BFM. Et puis en fait, non: je vous conseille fortement de les goûter toutes ! Pour les bières de Tom, vous n’avez qu’à foncer au Erzbierschof le plus proche et pour les bières de Jérôme … et bien c’est la même adresse, mais il faudra attendre les 2, 3 et 4 octobre !

Voici encore quelques pensées sur les autres bières suisses du mois de mai:

  • IMG_2659[1]la brasserie bernoise de 523 se profile décidément comme un client de grande classe: sa Pale Ale est une vrai merveille;
  • excellente version au miel de la Montheysanne en provenance de la brasserie du même nom;
  • une fois n’est pas coutume, une bière de Egghubel ne m’a pas enthousiasmé: il s’agit de la Citra Single Hop IPA;
  • par contre, les Thounois (ou presque) de Burg Braui font très fort avec leur Porter et leur Citra. Chapeau !
  • Burgdorfer se profile gentiment comme spécialiste dans les styles dont ils n’ont aucune idée: après leur pseudo-stout (Schwingerbier) ils ont remis une couche avec la Henri Schiffmann, censée être une IPA. Mais c’est bien sûr … Allez les gars: laissez tomber et refaites-nous de bonnes lager !
  • Cathélaz ne faillit pas et offre une excellente Bière Noire au Poivre de Madagascar;
  • la ville de Thoune à l’honneur à nouveau avec l’excellente Black Panter de Frei’s Bier (non, la faute d’orthographe n’est pas de moi ;-));
  • correcte Bière de Noël de la brasserie fribourgeoise (Autavaux) Poyet;
  • Sudwerk – assez discret ces derniers temps de mon point de vue – refait parler d’elle et présente deux nouvelles bières plutôt réjouissantes: Wheat Harvest et Brown Ale;
  • Wipfli-Bräu s’en sort fort bien avec notamment une Gletscheriisbier très plaisante.

IMG_2610[1]Les Polonais ont joué placé dans la course aux plus mauvaises bières du mois avec la Karmi Poema di Caffé (Okocim) et la Dehelder Premium Lager (Van Pur), prouvant ainsi que les mots Poema et Premium doivent se traduire différemment chez eux … Le fond du fond leur a toutefois échappé puisque la Dark G-Free des Anglais de St. Peter’s a fait pire (oui, pas toujours facile de brasser sans gluten).

Le niveau moyen du mois passé a été très élevé et il m’est bien sûr impossible de passer en revue toutes les bières qui le mériteraient. Voici donc un morceau choisi des plus braves d’entre-elles:

russianriverNous voici donc dans la dernière ligne droite aka le podium. Deux bières se partagent la seconde place. Il s’agit tout d’abord de la Cocoa Psycho de BrewDog, une impressionnante et complexe Imperial Stout titrant 10% et arborant 70 IBU. Clairement une réussite de mon point de vue. Puis la meilleure de la série spéciale de Saint Bon-Chien (je ne suis pas le seul de cet avis), j’ai nommé la superbe Abbaye de SBC 2012 Merlot Cabernet Sauvignon, un des meilleurs traitement en fûts du brave et légendaire chat.

Mais il y avait mieux. Et pas de peu en plus. C’est dans la brasserie Cantillon que je suis tombé amoureux de la Shadow of a Doubt de Russian River, un Imperial Porter titrant à 9.86%, amer, légèrement fumée, très sec et hautement complexe. Un bijou ! Et ce n’est pas Dave qui va me contredire …

cheers !

Mikkeller 19 et Olympic Fix Dark

Mikkeller 19 et Olympic Fix Dark

Si la publication de mon billet mensuel a un peu tardé, ce n’est pas parce que je traverse un désert asséché, mais bien au contraire parce que l’année a commencé sur les chapeaux de roue ! Ce sont en effet 63 bières en provenance de 12 pays qui ont fait mon bonheur (ou presque) le mois passé.

Celui-ci a été marqué d’une empreinte états-unienne avec pas moins de 20 nectars en provenance de ce pays. La Suisse suit en deuxième position avec 14 bières (vous comprendrez plus tard pourquoi j’ai évité le terme “nectar” ici) et la Belgique – boostée par le tandem De Proef/Mikkeller – vient ensuite avec 11 représentants. La présence de deux pays relativement rares pour moi sont à noter: la Grèce avec la modeste Olympic Fix Dark et la Nouvelle-Zélande avec 3 excellentes bières de la brasserie 8 Wired.

Quid de la Suisse ?

Tout d’abord la découverte d’une nouvelle brasserie basée à Burgdorf (il semble y avoir un nid là-bas …): Blackwell. Pour avoir discuté à plusieurs reprises avec les brasseurs (des perfectionnistes intéressés par des styles de bière percutants), j’étais déjà pratiquement sûr de rencontrer de très bons produits. Et ça n’a pas manqué ! IMG_1601[1]Particulièrement réussie à mon avis est leur Rusalka Imperial Stout (même si 7.1% est un peu juste pour ce style). Une brasserie à suivre donc, en espérant les voir brasser plus régulièrement à l’avenir.

Puis, dans la catégorie “excellente brasserie et je confirme”, j’aimerais noter la Snappy Sailor IPA de Egghubel ainsi que deux bières de Storm&Anchor (je me demande si Tom est capable de brasser quelque chose qui n’est pas excellent ?!): la Sailor Grave – une Imperial Stout titrant à 12% et boostée à la vanille – et la Siren, un Barley Wine à 10.2% où la douceur initiale est équilibré par une impressionante amertume et une fin de bouche très sèche. Puis il y a eu quelques bières un peu décevante par rapport au niveau habituel de la brasserie, telles la Stella Maris de Lägere Bräu et la Honey Ale des BrewBrothers.

Et finalement il y a eu du franchement pas terrible du tout, mais je garde cela pour plus tard.

Si j’ai parlé de nectars au sujet des 20 bières en provenance des USA, c’est parce que leur niveau global a été franchement impressionnant (même si aucune d’entre elles n’apparait dans le top 3 du mois). Un petit bémol toutefois concernant l’Evil Twin Freudian Slip de Westbrook qui ne m’a pas convaincu. Sinon – et sans les citer toutes – je vous conseille chaudement les bières suivantes: Anchorage Galaxy White IPA, Jolly Pumpkin Sobrehumano Palena ‘Ole, Clown Shoes Muffin Top, Epic Brainless on Cherries, Alesmith IPA, Green Flash Saison Diego, Just Beer Pretty Things Once Upon A Time February 22nd 1945 X Ale et the Bruery 4 Calling Birds. gregoriusEt pour ceux qui pensent “cause toujours, comment veux-tu que je mette la main sur ces bières?”, je ne dirai que 3 mots: ERZ BIER SCHOF. Et non: je ne reçois aucune commission 😀

What else ?

Non pas une nouvelle sorte de Nespresso mais une nouvelle bière trappiste, la Gregorius de la brasserie autrichienne Stift Engelszell reconnue officiellement depuis octobre 2012 par l’Association Trappiste Internationale. Ce qui fait maintenant huit brasseries trappistes (une 9ème – l’Abbaye du Mont des Cats – dont la bière est pour l’instant encore brassée par Chimay, est sur les rangs). Pour revenir à la Gregorius, c’est une bière bien faite, parfaitement dans la lignée de la plupart des bières trappistes et à mon avis meilleure que celles de Chimay ou la Trappe.

Voici encore quelques bières excellentes que j’ai dégustées le mois passé et qui ont échoué au pied du podium:fullers-cognac

Avant de parler du podium du mois, faisons donc un détour (honteux) pour aborder le classement dans l’autre sens. Qu’y voit-on ? Et bien, malheureusement, 3 bières suisses. Si la Zulgbier das Dunkle s’en sort de justesse avec le qualificatif “modeste”, la Chocolate Cherry Stout (pourtant tout un programme) de l’Altes Tramdepot était elle difficilement buvable. Mais que dire alors de la Zügelbier de Burgdorfer, une brasserie pourtant habituellement loin d’être mauvaise, mais qui semble filer un mauvais coton en alignant une seconde nouveauté fort décevante après leur médiocre Dampfbier (et ne me faites pas rire en objectant que cette dernière a gagné la médaille d’or au World Beer Awards). Ce qui est sûr concernant la Zügelbier, c’est que le préposé au contrôle qualité avait congé le jour de l’embouteillage …

Fini de rire et en avant pour les trois premiers !

IMG_1591[1]Vous ai-je déjà dit que j’adorais les Imperial Stout ? Oui ? Heureusement, j’ai ainsi l’air moins con en annonçant que mon podium est constitué exclusivement de bières appartenant à ce style. Ahhh, j’oubliais: ceux qui sont allergiques aux “gypsy brewers” (noms connus de la rédaction ;-)) peuvent déjà cesser leur lecture pour éviter de se faire du mal.

Or donc, en troisième position, nous trouvons la Mikkeller George! Barrel Aged Calvados Edition, brassée chez les fantastiques norvégiens de Nøgne Ø (oui, ça se prononce toujours comme ça s’écrit). 12.12% d’alcool pour cette bière épaisse et complexe à souhait. La seconde place revient à la 8 Wired iStout. Cette impressionnante beauté titrant à 10.5% nous est offerte non pas par la firme à la pomme, mais par la brasserie néo-zélandaise Renaissance, le brasseur habituel de 8 Wired (et oui, il y a des gypsy brewers sur tous les continents ou presque). Et finalement, la victoire du mois revient à une nouvelle collaboration danoise entre Fanø et Evil Twin avec cette fois-ci la Even More Jesus, un miracle à 12% propre à faire douter un athée.

cheers !

holland_glIt’s high time for me to have a look back at 2012 !

The first thing that can be said is that I have set a new personal record with 834 different beers tasted. It’s the eighth consecutive year that this happens, so while I used to pretend having reached my maximum pace, I think the best to do for me now is to shut up …

The  number of countries has been close to the one in 2011 with 35 (+1). But unlike 2011 which has been one of the very rare years without beers from new countries, I got that time lucky enough to score 3 “country points”: Dominica, Andorra and Monaco.

Considering the number of beers foreach country it’s no surprise to see (again) Switzerland on top with 243 (which means I could reach 2000 swiss beers next December). On position 2 we find the USA with 94, then Canada (82), Sweden (78) and Belgium (61).

3%20fonteinen%20logoMy favourite country of 2012 – with a minimum of 5 beers rated – is the same as the year before: Netherlands ! Very surely a bias due to the fact that the only beers (or almost) I’m drinking from this country are from the excellent De Molen and Emelisse … The followers are Norway (really close), Denmark, Scotland, Brazil and the USA. If you are surprised about the strong performance of Norway, then think about Haandbryggeriet and Nøgne Ø. And, yes, I’m surprised about the presence of Brazil too … only because I forgot the nice beers I had from them at the Mondial de la Bière in Montreal: so remember breweries names like Bodebrown, Colorado or Bierland. At the bottom of this country ranking, you can find Austria and Argentina.

For the first time I tried to put in comparison my country ranking with their average alcohol content. The correlation is impressive ! Effectively, the first 2 countries are the same with the Netherlands (8.3%) and Norway (8.2%) taking one and two and the analogies go further as Brazil and Scotland take 4th place (8%). BrauWerk-BW-logo-BrauWerk-GmbH-62554-2011So considering that Heineken Switzerland just discontinued its stronger beer – which had an impressive 6% alcohol content ! – arguing that people want lighter brews, I must, once again, accept the fact I feel differently. But dont’ worry: I can assume that matter of fact :-))

In the category of the most represented breweries we can meet the same ones as last year, just in another order ! De Proef is now first with 24 beers (second in 2011), De Molen is second with 21 (third last year) and BrewDog is third with 18 (took first place in 2011 with 19). For those of you wondering about De Proef, don’t forget that most of Mikkeller beers are brewed there and that I put the beers under their location of production, so this explains that 😉

The top 5 breweries of 2012 – with a minimum of 3 beers – shows a nice mixture of countries with 3 Fonteinen (Belgium) on top, followed by Fanø (Denmark), Storm&Anchor (Switzerland), Dieu du Ciel! (Canada) and S:t Eriks (Sweden). I bet most of you don’t really know the last name on this list, do you ?

stormanchorThe most represented beer style is – like in 2011 – IPA. A very large win with 73 beers. Considering my favourite styles in 2012 (with a minimum of 5 beers) we can see Imperial Stout first followed by Imperial IPA, Black IPA, Barley Wine and Baltic Porter (the winner from last year). On the other side of the scale you will see Pale Lager at the bottom, then Dunkel, Fruit beers, English Pale Ale (surprising …) and Amber Ale.

As always, let’s now take a closer look at Switzlerland.

IMG_1594[1]Last year I have discovered beers from 20 new breweries. If some of them – like Walliseller Bier, Condémines or Muschtibräu – have been pretty bad, most of them were above average. The best new brewery of 2012 is Brauwerk from Oberweningen in the canton of Zurich. Second place goes to villa urPur (St. Niklausen, Obwalden) and third to BrewBrothers (Heimberg, Bern). Good breweries for sure but none of those three were able to make it into the top 5 of the best Swiss breweries of 2012. The win in this category belongs without surprise to the amazing Storm&Anchor just ahead of Officina della Birra. Further we have BFM on third place, Sudwerk fourth and Strättligen Bier fifth. Isn’t this a nice list ?

beer_104410It is pretty logical to meet brews from the aforementioned breweries while talking about the best Swiss beers of 2012. The win goes to the impressive Lisbeth from Officina della Birra while Storm&Anchor Nelson and BFM Abbaye Saint Bon-Chien 2011 take second respectively third place.

And finally, my overall highest rated beer from 2012 has been the exceptional Dieu du Ciel! Péché Bourbon with 19.2 points. The second place belongs to the BrewDog Tokyo Rising Sun Highland Edition while we can find plenty of wonderful beers on place three: A l’Abri de la Tempête Corne de Brume (Canada), Struise St. Amatus Oostvleteren 12 and 3 Fonteinen Armand’4 Oude Geuze Winter (both from Belgium), De Molen Festival Smoked Black IPA (Netherlands), Fanø Grassroots/Cigar City Neither and Amager Hoppin’ Frog Frog Hops to Amager (both from Denmark).

And now it’s no more time to look back but rather to get excited about what 2013 will bring !

cheers !