Posts Tagged ‘Burg Braui’

jamesbraeuWie im letzten Artikel versprochen, möchte ich detaillierter auf die 103 neuen Schweizer Biere, die ich im März verkostet habe, zurückkommen. Meine Bewertungen können über die Links – die nach den Brauereien-Seiten auf Ratebeer.com führen – nachgesehen werden.

Kanton Aargau

feldNur 3 Biere hier, was eigentlich wenig ist für einen Kanton, der hinter Bern und Zürich die 3. grösste Anzahl von Brauereien mit 55 vorzeigt. Und Biere aus sehr unterschiedlichen Brauereien, von JamesBRÄU (5 Hektoliter) und ihr Coffee Stout bis Feldschlösschen (circa 1,5 Mio. hl) und ihr “Innovation des Jahres” Braufrisch über Lägere Bräu (1’800 hl) und ihr Whiskey Porter. Dass meine Vorliebe genau nach Anzahl Hektoliter umgekehrt sortiert ist, ist selbstverständlich purer Zufall. Oder ?

Kanton Appenzell

Die ambitionierte und erfolgreiche Brauerei Locher (160’000 hl und bald mehr als 200’000) konnte mich mit ihrem Glühbier überhaupt nicht überzeugen. Ich muss aber ehrlich zugeben, dass ich so was kaum trinken kann, egal welche Brauerei das produziert.

Kanton Bern

braubarGanz logisch, dass Bern mit 27 neuen Bieren quantitativ dominiert hat: nicht nur wohne ich hier aber vor allem hat dieser Kanton mit 94 eindeutig am meisten Brauereien von allen.

Während Aare Bier mit ihrem Dunkel ihre Biervielfalt-Allergie weiterhin bestätigt, sieht es bei den anderen ganz anders aus und sogar Hasli-Bier – die ihren ungeschickt gewählten Name ganz gerne verschwinden lassen würde – zeigt mit ihrer neuen Marke “49er” endlich ein bisschen was (Imperial Stout, Red Ale und Draft Beer).

Bei Barbière konnte ich 5 neue Biere entdecken. Das IPA Equinox, das Ali und das Mosart sind wirklich empfehlenswert. Und die anderen sind nicht weit hinten.

Dass Blackwell bei mir nicht automatisch einen Volltreffer bedeutet, zeigte das merkwürdige (aber nicht nur) Tannenbaum Effect 2.0 Brown Spruce IPA. Aber sowohl das Huell Melon T’Artagnan Berliner Weisse wie auch vor allem das Shishiga Universal Stout (Platz 2 des Monates) konnten den Eindruck meisterlich wiederherstellen. Wohlgemerkt: es sind 14,2% Alkohol Unterschied zwischen diesen 2 Bieren …

BRAUBAR macht gute Sachen, sehr gute sogar ! Das Hop Burst und das Later Red waren die Highlights unter den 4 neuen Bieren, die ich trinken konnte.

bryggerolRoger Brügger, der erste Schweizermeister der Bier-Sommeliers , steigt dank seinen exzellenten American IPA Nelson S. und I Bleed Black in meinem Ranking der Schweizer Brauereien weiter auf: Brygger Øl wird es wohl bald in der Top 20 schaffen und es könnte wohl weitergehen.

Immer gut, präzis und interessant: Burg Braui und das Mentha.

Nicht weit von meinem Wohnort entfernt, Patrick Domenig von Chicco-Bräu (Nidau) zeigt sein Können von Anfang an: Hoppy Pale Ale, Nelson lager und Nelson Weizen.

chiccoSein Pale Ale sorgte scheinbar für diverse Reaktionen, war für mich aber ok: Danidrinks.

Eine weitere neue Brauerei aus meiner Region ist la Courtysane (Courtelary). Ich hatte bis jetzt nur ein Bier, das überdurchschnittliche Teresina und freue mich schon auf weitere Sorten.

Drei neue Biere von mein Emmental (ä Böbu, ä Düderler und ä Röbu) konnten die Enttäuschung von letzten Mal teilweise korrigieren, ohne jedoch eine grosse Überzeugung bei mir zu bewirken.

Kanton Graubünden

surselvaDie Brauerei Engadiner Bier überzeugt mit Morteratsch Bier und Pöstli Bräu nach wie vor. Dies ist weniger der Fall bei Surselva Bräu: die 2 Biere, die sie für das Benediktiner Kloster Disentis brauen – St. Placi Goldhelles Spezial und Weizenbier – sind ungenügend bis durchschnittlich.

Kanton Jura

Von vielen vergöttert und ebenfalls von vielen unverstanden, da ist sie: l’Abbaye de Saint Bon-Chien in seiner Grand Cru Version 2014 (Frenchy Sparkling Wine) von BFM natürlich. Da dieses Bier den ersten Platz des Monates belegt, ist wohl klar in welcher Kategorie ich mich befinde.

Kanton Luzern

Hier konnte sich Goliath-Eichhof – mit seinem erstaunlich gut gelungenen Kulturbräu – gegen David-Sankt-Maria – und sein betrübliches No7 Weizen Dunkel (NB schlechtes Bier des Monates) – klar durchsetzen.

Kanton Sankt-Gallen

kornhausEin korrektes Bier von Kornhausbräu (der Herbst) und ein ebenfalls korrektes Bier von Sonnenbräu (Annett’s Büezer). Schlechtes Wetter hingegen bei Stadtbühl mit dem miserablen Zwickel und dem noch schlimmeren Minimal. Hilfe …

Wie man es richtig macht, zeigt die Brauerei Sennbräu mit 5 guten bis sehr guten Bieren wie das Farmhouse Ale und das Landbier.

Kanton Thurgau

barfussEine neue und ziemlich gute Brauerei zuerst mit Barfuss (Black Monkey, Secret Service und Sleeping Bear) und dann eine neue (wobei nur für mich, da diese seit 2005 gibt) und ziemlich schlechte Brauerei mit Element (Feuerkelch, Kloster und Pils). Stolz sein, nach Reinheitsgebot zu brauen, genügt wohl nicht …

Ein sicherer Wert in diesem Kanton bleibt weiterhin das Brauhaus Sternen mit seinem Rauchbier.

Kanton Tessin

rudbirHier konnte ich ebenfalls 2 neue Brauereien entdecken, beide recht gut !

Bei Birra Schmid haben mich sowohl das Coast Ale wie auch das Dry Stout überzeugt. Bei Rud Bir war es mit dem Imperial und dem Stellare sogar noch besser.

Von Bad Attitude (Birrificio Ticinese) konnte ich das sehr gute Strange Love wie auch das anständige Grauvogel verkosten.

Kanton Waadt

tempsDieser Kanton zeigte eine starke Präsenz mit nicht weniger als 15 neuen Bieren und vor allem 4 neuen Brauereien ! Fangen wir mit diesen an:

  • die Brasserie du Temps ist viel versprechend mit Bieren wie vor allem Tempérance und Boule à Neige.
  • gut ebenfalls die Brasserie la Drêche mit seinem Kürbis-Bier Ale’Oween (und es braucht schon was, damit ein solches Bier mich anspricht)
  • interessant und gut gemacht war das Car Rouge von Echec & Malt
  • hingegen war das Bjer von Concorde ein Versager

nebuleuseDa wir gerade bei den Enttäuschungen sind, fahren wir gerade weiter:

Dann, bessere Produkte mit dem Bière Rousse au Gingembre von Cathélaz, Caribou von la Nébuleuse, Grand Cru 2013 von les Faiseurs de Bière (eine jetzt leider geschlossene Pionier-Brauerei) und vor allem Tropicale IPA von Trois Dames.

Kanton Wallis

tardivWenn ich an diesen Kanton denke, kommen mir zuerst 2 Sachen in den Sinn: zu viele bescheidene bis sogar schlechte Brauereien einerseits und die vermutlich innovativste Brauerei der Schweiz andererseits (doch, doch, es gibt schon was inzwischen)

Als Vertreter der erste Kategorie traf ich das arme Bonnefille la Rousse von Tardiv, während mich nicht weniger als 8 neue Biere von Brasserie des 5 Quatre Mille mehr als glücklich gemacht haben (die besten waren Mosaic is Back, 3xC Porter und Session IPA).

Kanton Zürich

Nicht wirklich begeistert hat mich die Entdeckung der Brauerei Aathaler-Bräu. Die 5 Biere, die ich erhalten konnte, schwankten zwischen leicht überdurchschnittlich (Black Bull Irish Stout und Ginger Ale) und schlecht (Pale Ale). Verbesserungspotential ist klar vorhanden.

wehntalVon der 2. für mich neuen Brauerei des Kantons, Braumanufaktur Sunneberg, hatte ich nur ein Bier: Red Ale. Es war aber gut und ich hoffe schwer, bald neue Sorten finden zu können.

Vier neue Biere aus Bierzunft Wehntal haben meinen sehr mässigen Ersteindruck – der 3 jährig war – meisterlich verbessert ! Biere wie Ekaterina, DIPA oder Brown Ale sind einfach exzellent.

Gut ebenfalls war das Imperial IPA von Doppelleu und noch besser das neue Storm&Anchor IPA.

turbinenEine Stufe tiefer, jedoch weiterhin ok, findet man Turbinen-Bräu und sein Cortina sowie UG Bräu (UG-Maibock und UG-Sauer Alt).

Wie immer ganz stark war die zweitbeste Brauerei im Kanton – Gutknecht’s Hammer-Bier – mit Choco-Chili-Porter, Rhubarby Doppelbock und XXl IPA.

cheers !

Yes, it’s time again ! Time to look over my shoulder and tell you how my past year looked like.

But before, I still owe you my report of November and December. Yes, I know I’m late but I have been quite busy … and lazy. The latter a bit more than the former ..

Both months have been pretty generous ones, particularly December, boosted by the festival in Chur. It resulted in a very high number of new Swiss breweries tasted: 16. Here are they (alphabetically sorted; you’ll have to wait a bit for my biased evaluation ;-)): Basiliske Bier, biergarage.ch, BRAUBAR, Braubude Basel, Brygger Øl, Büchler zu Mägenwil, Brasserie des Coudres, Drei Tannen, Full Measure, la Gerboise, HERMANN Bier, Seegal-Bräu, Stadtbier Chur, St. Johann, Thurtalbräu and Welteneis.

my beer number 10'000

my beer number 10’000

One beer among the ones from these breweries even made it to my monthly top 3, i.e. the amazing Sorachi Berliner Weisse from Full Measure (Bern), ranking number 1 in December equally with the Black Tokyo Horizon, a BrewDog/Nøgne Ø/Mikkeller collaboration and btw my beer number 10’000. November has been even better for Switzerland with the 523 Adriano’s Brown 3 Of A Kind ABA Edition Hops (third) and the Blackwell Hop Suicide! (first). More details about the beers I have tasted in November and December or about the Beer of the Month rankings are here and here to be found.

But now it’s time to widen the scope and to have a look at the whole past year.

St. Vincent & the Grenadines: one of the 4 new countries in 2014

St. Vincent & the Grenadines: one of the 4 new countries in 2014

It had to come once: 2014 has been the first year since 2005 during which I have not sampled more new beers as the year before. Looks like I have reached my appropriate cruising speed now. In a total of 970 new beers tasted (from 40 different countries), Switzerland is of course accounting for a big part of them with 470. The next most represented countries are far behind: the USA (81), Belgium (62), Germany (42) and France (39). Worth notice is a pleasant number of new countries discovered: Mozambique, St. Vincent & the Grenadines, Zambia and Aruba. But this enjoyable “Magellan-task” is getting harder and harder every year, especially for a guy 4th on the “most countries rated” ranking of Ratebeer.

My favorite country has been the USA quite clearly ahead of Scotland, Switzerland, Belgium and the Netherlands.

The alcohol average of all beers tasted stayed pretty much the same with 6.4% (was 6.5% in 2013) and we can find almost the same usual suspects as last time on the top of the alcohol average scale: the Netherlands (9.7%), New Zealand (9.4%) and Norway (8.6%). Regarding Switzerland this average rose significantly from 5.8% to 6.1%.

I got beers from 409 different breweries (4 fewer than last year) and the most represented have been BrewDog (31), De Proef (30), Brasserie des 5 Quatre Mille (17), Storm&Anchor (16) and De Molen (15).

After ranking third in 2012, then second in 2013, Storm&Anchor finally did it and reached the first place as my favorite brewery of 2014 ! Here is how the top ten looks like with no fewer than 6 Swiss breweries present!:

Brewery of the Year !

Brewery of the Year !

1. Storm&Anchor
2. 523
3. De Molen
4. Brasserie des 5 Quatre Mille
5. BFM
6. BrewDog
7. Burg Braui
8. Blackwell
9. Mont Salève
10.Hoppin’ Frog

For the fourth consecutive year now the most represented style has been IPA again (81 beers). “Spice/Herb/Vegetable” follows with 60, then American Pale Ale (46), Imperial Stout (43) and Fruit beers and Imperial IPA with 37 each. On the other end 2 styles (on a total of 68) remain without ambassador for 2014: German Kristalweizen and Czech Pilsner (Svetlý). So if any brewer reading this would like to give it a try … (though, thinking about it: do I really want to drink a Kristalweizen ?)

This leads us to my favorite styles in 2014. No surprises here: Imperial Stout still excites me the most and is clearly ahead of the pack. If the second place of Black IPA is no revolution either, I was not awaiting Saison to make it to the third rank. Then follow Imperial IPA and Sour Ale. At the bottom and still failing to please me, we can find Low Alcohol (i.e. beer equal or less than 2.5% alcohol), Pale Lager and clearly on last position, “Radler/Shandy”. What a surprise …

Let’s now have a closer look to Switzerland.
During the last 12 months, an amazing number of 88 new breweries have started what constitutes a clear new record (at least since the last 130 years). It’s an evidence that there is no way for someone to keep a complete overview and I consider my personal discovery of 44 new breweries as a very respectable performance. As always, I have classified those new breweries but for the first time I have used my new calculation method which takes into account different factors and is computed as follows: (n / (n+m)) * R + (m / (n+m)) * C
where
C = the midpoint of my scale (11)
R = rating average of the brewery
n = number of beers tasted from this brewery
m = the minimum of beers required to enter the list (3 for the moment)
Based on this, my top 3 new breweries in 2014 is looking like this:

Best new Swiss brewery in 2014 (of course ...)

Best new brewery in 2014 (of course …)

1. 523
2. Burg Braui
3. Birreria Pacific

My congratulations to these artists !

I would like to close the chapter of the best breweries of 2014 with my top ten from Switzerland (6 of them already appeared above by the international top ten):
1. Storm&Anchor
2. 523
3. Brasserie des 5 Quatre Mille
4. BFM
5. Burg Braui
6. Blackwell
7. Old School
8. Birreria Pacific
9. Barbière
10.Full Measure

Frankly, if some of them are unknown to you, you have to close this gap as soon as possible !

Finally, here are the top ten Swiss beers of 2014:

Tied for first place in the category "best Swiss beers"

Tied for first place in the category “best Swiss beers”

1. BFM Procrastinator 2
1. Blackwell Vanilla Polunocnica Sweet Imperial Stout
1. Blackwell Hop Suicide!
4. BFM Abbaye de Saint Bon-Chien Grand Cru 2012 (Merlot Cabernet Sauvignon)
5. Full Measure Sorachi Berliner Weisse
6. Burg Braui Rosmarinus
6. 5 Quatre Mille Bière de Zinal Imperial Milk Stout Crème Brûlée
8. 523 American Ninja
8. 5 Quatre Mille Bière de Zinal Imperial Red Fruits
10.Storm&Anchor Citra Saison

And the top ten (OK, eleven…) of 2014 worldwide:

Best beer in 2014

Best beer in 2014

1. Russian River Shadow of a Doubt
2. BFM Procrastinator 2
2. BrewDog Black Eyed King Imp
2. Blackwell Vanilla Polunocnica Sweet Imperial Stout
2. Blackwell Hop Suicide!
6. Mont Salève Nouveaux Mondes
6. Marshall Wharf Cant Dog
8. Companyia Cervesera del Montseny Nomada Moose Islay
8. BrewDog Cocoa Psycho
10.Against the Grain the Green Dragon
10.BFM Abbaye de Saint Bon-Chien Grand Cru 2012 (Merlot Cabernet Sauvignon)

This yearly review would not be complete without taking a look to the origins of the beers I have sampled. “How can you find that many new beers every time?” is a question some unexperienced beer aficionados keep asking me all the time. Once again: nowadays this is easy, freaking easy … Here is from where I got my 970 new beers in 2014:

origins_2014

Once again and despite being clearly less important than the year before, my main source is the amazing Erzbierschof bar. An urban legend even says that a barkeeper bought a new car thanks to my tips … I got fewer beers from festivals (17% in 2013) and from trades (18%) too. On the other side, beers I got from friends (11% in 2013) and from the brewers (9%) have massively increased and are now together accounting for one third of all my beers ! Believe me: it’s a fact I really appreciate … Many thanks to all and a special mention to the kings of the respective categories: Anton Flükiger, Julien Brändli, Antonio Rey, Apothibières, Philipp Sigg and Thomas Schneider. And please be assured I have not forgotten all the others !

cheers !

beer-whitealeTout a commencé par la volonté de prioriser les bières suisses parmi la meute (trop) nombreuse de candidats en attente dans ma cave. Ce n’est que quatre jours avant la fin du mois – date correspondant à l’excellent 5ème Craft Bier Festival de Rapperswil – que j’ai pris conscience de la possibilité de réaliser quelque chose d’unique pour moi (et peut-être d’unique tout court): déguster 100 nouvelles bières suisses durant le même mois ! Si tenir une moyenne de 3,23 bières par jour n’est en soit pas négligeable, la véritable difficulté de cet “exploit” réside beaucoup plus dans le fait d’y arriver lorsque l’on a déjà plus de 2300 bières helvétiques au compteur. Mais finalement, au-delà des chiffres et autres statistiques que bien évidemment j’adore, l’essentiel reste l’incroyable richesse actuelle de la bière dans notre pays.

Il va de soi qu’il n’est resté que des miettes pour les 13 autres pays lors du mois écoulé et l’Espagne – arrivée 2ème en nombre – fait bien pâle figure avec ses 4 représentants face à l’armada helvétique forte d’exactement 100 membres. Mais il y a tout de même certaines choses à relever. Tout d’abord la présence fort rare du Japon avec deux très bonnes bières de la brasserie Kiuchi: Hitachino Nest White Ale et Hitachino Nest Commemorative Ale 2014.  Puis une toute nouvelle – et bonne – bière trappiste (disponible depuis la fin de l’année 2013), la Zundert de la brasserie néerlandaise De Kievit ainsi que la meilleure non-suisse, la Manzanita, une collaboration entre les Allemands de Freigeist et les Californiens de Fort Point. Et pour terminer il faut noter qu’avec seulement 23 représentantes, les bières étrangères ont réussi à truster le podium des cancres avec les portugaises Amphora Gladiator, Amphora Bracara et – la pire de toute – l’espagnole Xativa Er Boquerón. Un résultat somme toute très réjouissant pour les bières suisses !

brisenbraeuVenons-y donc à ces fameuses 100 bières suisses ! Bon pas toutes, il ne faut pas exagérer … Un coup d’oeil tout d’abord sur les 8 nouvelles brasseries découvertes ce mois. Trois d’entre-elles sortent clairement du lot et je vous les conseille fortement. Il s’agit de Birreria Pacific (Brusio dans les Grisons) avec notamment la Zamin et l’I.P.A.. Puis des Bernois de Aarmühle (Liebefeld) avec surtout leur Lemongrass India Pale Ale et de leurs voisins de Bäupbärger Bier (Belpberg en dialecte dans le texte…) et leur superbe Citra (à nouveau une IPA, un style totalement incontournable actuellement dans notre pays). Une mention positive également pour CVL Brewers (Chen Van Loon) avec des bières telle l’Amber Ale au profil complexe et assez original, terreux et épicé; puis les Nidwaldiens de Brisenbräu (nota bene la seule brasserie du canton) et leur très bonne Stout. On descend d’un cran avec KrügelBIER (Lucerne), une brasserie capable du meilleur (ObLaBi) et du moins bon (DuWeiBi) avec entre les deux une large palette de bières. Assez semblable bien que moins polarisé du côté de chez Culina-Bräu (Höri, canton de Zurich) où je retiendrai avant tout la bonne Holunderblühten-Bier. Finalement, la nouvelle brasserie la moins convaincante IMG_3124[1]aura été Drachenbräu (Oberrieden, Zurich) dont ni la Pils ni la Drachenbock ne seront parvenues à m’enthousiasmer – contrairement à d’autres personnes – lors du dernier Craft Bier Festival de Rapperswil.

Voici maintenant une vue d’ensemble des bières des autres brasseries. Pour la liste exhaustive, reportez-vous à la liste de mes 500 dernières bières dégustées. Mais si vous comptez le faire 6 mois après la publication de cet article, tant pis pour vous … Prêt ? C’est parti !

Si cette longue énumération ne vous a pas donné soif, j’espère que l’évocation du podium y parviendra ! Comme cela arrive parfois et tels les 3 mousquetaires, les 3 meilleures bières du mois sont au nombre de 4. Et elles sont toutes produites par des brasseries déjà évoquées ci-dessus. Les deux bières en troisième position sont l’American Ninja de 523 – burgbrauiune solide Black IPA titrant à 8.37% et arborant fièrement ses 90 IBU – ainsi que la Zinal Imperial Red Fruits, une Imperial Stout à 11.5% où notamment les malts rôtis se combinent aux fruits rouges de manière absolument divine.

Quant aux deux premiers – oui, il y en a deux et ce n’est pas parce que je ne voulais pas faire de jaloux, mais que voulez-vous: quand les points sont exactement les mêmes … – il s’agit tout d’abord à nouveau d’une bière de la brasserie de Zinal des 5 Quatre Mille, l’Imperial Milk Stout Crème Brûlée où le côté lactique et la douceur se marient admirablement avec des notes de café, de vanille et de noix. Et pour l’accompagner  nous retrouvons un autre surdoué du brassage avec la Burg Braui Rosmarinus, une bière d’un charme et d’une précision géniale dans laquelle le romarin et des notes fruitées jouent une partition quasi-parfaite. Chapeau !

cheers !

IMG_2608[1]

Saint Bon-Chien World Tour au Moeder Lambic Fontainas

Le mois passé a été prolifique, c’est le moins que l’on puisse dire lorsqu’on épingle 101 nouvelles bières à son tableau de chasse ! A moins d’être Danois, bien sûr, dans quel cas ça fait plutôt vache maigre 😉 Mais pour moi, c’est franchement beaucoup. Une des raisons a été la très intéressante virée à Bruxelles à l’occasion de la Quintessence chez Cantillon et du Saint Bon-Chien World Tour au fameux bar Moeder Lambic.

Parmi les 16 pays différents, c’est évidemment comme très souvent la Suisse qui bombe le torse, forte de ses 35 représentants, devançant nettement la Belgique (17) et les USA (16).  Aucun nouveau pays au programme, mais un client assez rare avec l’Argentine et l’Antares Barley Wine.

J’ai découvert 3 nouvelles brasseries helvétiques. La meilleure d’entre-elles est sans doute celle des Argoviens de Patschiifig Bräu avec deux bières solides et bien faites à défaut d’être vraiment excitantes: la 407er Museums-Bier et la 73er Genie Bier. Les Bernois de Bières&Co quant à eux arrivent sur le marché avec un site internet pimpant, un service efficace et une certaine originalité dans les styles. Ils ne leur manquent plus que la qualité dans leurs produits et tout sera pour le mieux. Finalement, les 5 bières de Schümberg-Bräu (canton d’Argovie IMG_2660[1]également) font le grand écart, allant d’une excellente Kloster-Bier à une Pale Ale fort douteuse, les autres naviguant entre ces deux.

Parmi les autres bières suisses, je tiens tout d’abord à parler de mes deux brasseries préférées – BFM et Storm&Anchor – qui se disputent avec acharnement la première place de mon classement. Dans les 7 BFM et les 5 S&A découvertes le mois passé, il n’y a avait évidemment rien à jeter. La moins convaincante du lot a été la Saint Bon-Chien version Champagne, franchement trop douce à mon goût. Si l’on excepte celle qui a pris la 2ème place du mois, je conseille tout spécialement In A Galaxy Far Far Away de Storm&Anchor ainsi que la Saint Bon-Chien Grand Cru 2011 Sauvignon de la BFM. Et puis en fait, non: je vous conseille fortement de les goûter toutes ! Pour les bières de Tom, vous n’avez qu’à foncer au Erzbierschof le plus proche et pour les bières de Jérôme … et bien c’est la même adresse, mais il faudra attendre les 2, 3 et 4 octobre !

Voici encore quelques pensées sur les autres bières suisses du mois de mai:

  • IMG_2659[1]la brasserie bernoise de 523 se profile décidément comme un client de grande classe: sa Pale Ale est une vrai merveille;
  • excellente version au miel de la Montheysanne en provenance de la brasserie du même nom;
  • une fois n’est pas coutume, une bière de Egghubel ne m’a pas enthousiasmé: il s’agit de la Citra Single Hop IPA;
  • par contre, les Thounois (ou presque) de Burg Braui font très fort avec leur Porter et leur Citra. Chapeau !
  • Burgdorfer se profile gentiment comme spécialiste dans les styles dont ils n’ont aucune idée: après leur pseudo-stout (Schwingerbier) ils ont remis une couche avec la Henri Schiffmann, censée être une IPA. Mais c’est bien sûr … Allez les gars: laissez tomber et refaites-nous de bonnes lager !
  • Cathélaz ne faillit pas et offre une excellente Bière Noire au Poivre de Madagascar;
  • la ville de Thoune à l’honneur à nouveau avec l’excellente Black Panter de Frei’s Bier (non, la faute d’orthographe n’est pas de moi ;-));
  • correcte Bière de Noël de la brasserie fribourgeoise (Autavaux) Poyet;
  • Sudwerk – assez discret ces derniers temps de mon point de vue – refait parler d’elle et présente deux nouvelles bières plutôt réjouissantes: Wheat Harvest et Brown Ale;
  • Wipfli-Bräu s’en sort fort bien avec notamment une Gletscheriisbier très plaisante.

IMG_2610[1]Les Polonais ont joué placé dans la course aux plus mauvaises bières du mois avec la Karmi Poema di Caffé (Okocim) et la Dehelder Premium Lager (Van Pur), prouvant ainsi que les mots Poema et Premium doivent se traduire différemment chez eux … Le fond du fond leur a toutefois échappé puisque la Dark G-Free des Anglais de St. Peter’s a fait pire (oui, pas toujours facile de brasser sans gluten).

Le niveau moyen du mois passé a été très élevé et il m’est bien sûr impossible de passer en revue toutes les bières qui le mériteraient. Voici donc un morceau choisi des plus braves d’entre-elles:

russianriverNous voici donc dans la dernière ligne droite aka le podium. Deux bières se partagent la seconde place. Il s’agit tout d’abord de la Cocoa Psycho de BrewDog, une impressionnante et complexe Imperial Stout titrant 10% et arborant 70 IBU. Clairement une réussite de mon point de vue. Puis la meilleure de la série spéciale de Saint Bon-Chien (je ne suis pas le seul de cet avis), j’ai nommé la superbe Abbaye de SBC 2012 Merlot Cabernet Sauvignon, un des meilleurs traitement en fûts du brave et légendaire chat.

Mais il y avait mieux. Et pas de peu en plus. C’est dans la brasserie Cantillon que je suis tombé amoureux de la Shadow of a Doubt de Russian River, un Imperial Porter titrant à 9.86%, amer, légèrement fumée, très sec et hautement complexe. Un bijou ! Et ce n’est pas Dave qui va me contredire …

cheers !

laurentina

la Laurentina (Mozambique)

Du travail plein les papilles ! Voilà en gros le résumé du mois d’avril passé lors duquel j’ai été confronté à 95 nouvelles bières dont plus du tiers lors des 12ème Solothurner Biertage.

Parmi les 13 pays représentés, c’est bien évidemment la Suisse qui écrase tous les autres et pour une fois non seulement sur le plan quantitatif (59), mais également qualitatif (j’y reviens plus tard). La Belgique avec 8 bières et le Danemark avec 5 arrivent loin derrière. A noter la présence d’un pays inhabituel, l’Irlande, avec deux bières de la brasserie Trouble, une de celle de Carlow et une autre de Galway Hooker. Mais surtout deux nouveaux pays (158ème et 159ème): le Mozambique avec la Laurentina Clara et Saint-Vincent-et-les-Grenadines avec la Hairoun ! La première nommée était totalement buvable, soi dit en passant, ce qui constitue déjà un exploit lorsqu’on parle de cette catégorie. Je ne m’étendrai pas par contre sur la Hairoun …

Or donc, la chasse aux bières suisses a été particulièrement florissante ! Je vais commencer d’abord par les nouvelles brasseries, qui ont été au nombre de cinq.

Tout d’abord Burg Braui situé à Gurzelen dans le canton de Berne et nouveau membre de l’excellente “mafia” thounoise. Je vous en dirai plus sur cette brasserie lorsque j’aurai goûté leurs autres bières, mais la Simcoe était déjà prometteuse. De même avec les Argoviens de JamesBRÄU (Mühlethal) dont l’Amarillo Cream Ale est fort correcte. La Füürbier des Lucernois de Wipfli-Bräu (Inwil) m’a laissé passablement de marbre et je vais donc attendre d’avoir goûté leurs autres bières avant de formuler mon avis à leur sujet.

RED ALL HDR

Sottobisio Red

Ma rencontre avec les Soleurois d’Oberdörfer Chäuerbräu a commencé sur une fausse note lors de la première journée des Solothurner Biertage, leur Lager étant manifestement salement piquée. C’est donc avec une certaine crainte que je me suis attaqué à leurs 3 autres produits, qui, heureusement, se sont avérés corrects bien que pas très excitants (si ce n’est la Pfäffer peut-être). Ce n’est que le samedi que je suis revenu sur la Lager – sur un conseil avisé de Richi “SIOS” Leder – pour constater 1) que le premier fût était effectivement un accident et que 2) il y a encore pas mal de laxisme concernant le contrôle de qualité dans ce genre de festival …

Bien qu’ayant entendu certaines critiques à leur sujet, j’ai été personnellement convaincu par les 3 bières de la brasserie tessinoise Sottobisio. La Red m’a laissé la meilleure impression, même si l’on peut certainement discuter de sa classification comme Imperial IPA. Une brasserie à suivre en tous les cas.

IMG_2472[1]

Cathélaz, JamesBRÄU et Biermanufaktur Maienfeld

Voici maintenant un morceau choisi des 51 bières suisses restantes du mois passé (pour la liste complète et plus de détail, reportez-vous à ma liste de bières récemment goûtées):

  • Comme à son habitude, l’Altes Tramdepot se donne de la peine et en a souvent: sa 5Teen – qu’on pourrait qualifier d’India Pale Lager – n’est qu’une soupe sur-houblonnée avec peu de caractère aromatique. Un bel exemple que plus n’est pas équivalent de mieux.
  • La Bertbier Jäger m’a un peu déçu de la part d’une brasserie capable de mieux faire.
  • La Saison Grapes de la BFM est un bijou qui manque le podium du mois pour un cheveu !
  • La Bier Factory Rapperswil Lager est la preuve – pour ceux qui en ont besoin, je n’en fait pas partie – qu’une Lager peut être autre chose qu’un liquide sans goût. Excellent boulot Stephen et Gabriel !
  • La Biermanufaktur Maienfeld (canton des Grisons) m’a conquis avec son IPA nommée 7304.
  • Les Tessinois de Bad Attitude (Birrificio Ticinese) ont frappé fort avec leur Williams Penny (une Two Penny vieillie en fût avec des poires) et leur Mad Saison (une sorte d’IPA belge qui cache dangereusement bien ses 12% d’alcool).
  • Les avis au sujet des Thurgoviens de Bodensee étaient fortement polarisés lors des Solothurner Biertage. Une conséquence sans doute d’avoir voulu présenter des styles audacieux tels que Gose ou Lambic. Quant à moi ? J’ai aimé ! Et en particulier la Joris, une “trappiste” qui n’a rien à envier à ses authentiques sœurs.
  • Buechibärgerbier … Hmmm, que dire en restant poli ? Si je peux presque comprendre que leur Kybergator – modeste mais parfaitement buvable – ait remporté sa catégorie au SIOS Trophy 2014, je reste par contre sans voix quand j’apprends que leur repoussante Frühlingsbier a réussi le même exploit ! Et je préfère ne même pas aborder la Golfer
  • Alain Cathélaz ne cesse de m’épater, car il est vraiment le maître des plantes et des épices. Sa Bière Blonde au Rhum, Citron Vert et Menthe n’a en rien terni sa réputation.
  • Agréable surprise chez les Divins Brasseurs (Sion) avec une très bonne Ambrée.
  • Déception avec la Gili Bräu 24er Noël.
  • Déception encore – mais légère –  avec Hardeggerperle qui me semble à bout de souffle: aussi bien leur Chrüterbier que leur Rauchbier restent en-deçà de ce qu’ils peuvent réaliser.
  • Déception toujours avec l’Hohgant Schwarzer Holunder (une bombe de diacétyle).
  • Et déception encore une fois avec la Dunkles de JungfrauBräu, une brasserie ici aussi capable de bien mieux.
  • Par contre, la bonne surprise de Soleure 2014 a été pour moi – avec Bodensee – les Lucernois de LuBB (Luzerner Bier Brauer): aussi bien leur Black Beauty que leur Bockbier m’ont bluffé !
  • Öufi ne m’a pas convaincu avec la Südfuess Bock et la Polaris.
  • Schwarzbuebe Bier est une brasserie souvent intéressante et j’ai été particulièrement satisfait par la Tonka Brownie.
  • Deux bières intéressantes et assez originales de Sunnegg: la Weizen et la Porter.
  • Bon travail – comme presque toujours – de la part d’UG Bräu avec la Nelson-IPA et la Chriesi.
  • UHB encore et toujours avec deux très bonnes IPA: la Hop Connection et la Mr. Nelson.
  • La Häxli Cascade d’Ackermann – brassée cette fois chez Unser Bier – m’a laissé dubitatif.
  • Même remarque quant aux Lucernois de Wiggerli et leur “das Dunkle“, ainsi que pour les Bâlois de zur Grünen Amsel avec leur Whisky Ale.

IMG_2434[1]

Attention: très mauvais !

Quant au musée des horreurs, il a été peuplé de quelques perles ce mois-ci. Le groupe Carlsberg a fait particulièrement fort en trustant les 4 dernières places ! Tir groupé tout d’abord de leur joyau français – j’ai nommé Kronenbourg – avec la Grimbergen Printemps, un jus de sucre agrémenté de pomme et de gingembre, une véritable merveille pour les 6 – 9 ans. (Pour les plus courageux d’entre-vous, je conseille en passant dans le même créneau la Grimbergen Poire et la Grimbergen Rouge.). Puis avec la K Citron Vert et la K Fruit Rouge, deux cannettes dont on pense de prime abord que c’est leur packaging qui sera le plus horrible … mais non ! Le contenu fait encore plus fort …

Pas mal Kronenbourg, donc, mais bien sûr insuffisant face au dernier produit de Feldschlösschen, j’ai nommé la Cardinal Vodka & Citrus (décidément, la marque Cardinal s’en ramasse plein la tronche ces derniers temps …). Imbuvable, même à des fins scientifiques. Il est intéressant de noter les similitudes (au niveau emballage également) entre cet immonde breuvage et la Tuborg Skøl brassée chez Utenos (Lituanie) sous licence de … Kronenbourg. Même recette ? Sans doute: le monde est petit.

De l’autre côté du miroir – celui qui me motive chaque jour à me sacrifier corps et âme pour la bière (ok, j’exagère) – il y a bien sûr eu, mises à part les bières helvétiques énumérées ci-dessus, d’autres spécimens dont voici les principaux:

originalCeci nous amène par la force des choses au trio de tête qui – à la manière des mousquetaires – se présente sous la forme de 4 bières.

Deux d’entre-elles se partagent la 3ème place, la subtile et complexe Serendipity des américains de New Glarus et la Tripel Hop 2014 des légendaires belges de Duvel, houblonnée pour l’occasion avec du Mosaic.

Sortez le drapeau suisse pour fêter les deux premiers ! Et pas n’importe quelles brasseries, puisqu’il s’agit des deux qui se disputent avec acharnement la place de meilleure brasserie helvétique dans mon cœur et mes statistiques depuis environ deux ans. Pour cette fois-ci, Storm&Anchor doit courber l’échine – même si sa Citra Saison avait l’étoffe d’un vainqueur – face au virevoltant Jérôme Rebetez et sa BFM, tous les deux étant littéralement sur un petit nuage actuellement … C’est donc la puissante et complexe Procrastinator 2 qui s’impose lors du mois d’avril.

cheers !