Posts Tagged ‘Clown Shoes’

For the first time in my 26 years of beer hunting I have been able to sample more than 1’000 (1007 exactly) new beers in one year. Those of you who think this is a pretty incredible accomplishment should know that the top 2 raters on ratebeer.com scored more than 4’500 new beers in 2013. One really has to think twice about it, as it represents more than 12 new beers in average per day ! Mind-boggling … And don’t think I am on top in Switzerland either: notorious beer ticker Thomas Schneider has tracked down more than 2’000 beers last year.

Every year I am saying to myself that I will not be able to keep that pace, yet manage somehow to taste more every time. So I won’t say anything this time …Just live and let drink !

source_2013

Origins of the beers tasted in 2013

First comment: yes, I’m a good sponsor of Erzbierschof …If I have given this already legendary establishment an own category, it is not only because it could fit in more than one (bar, beer shop and online beer shop) but mainly to show its importance. The second most important category are trades with 18%. Back in 2009 trades were accounting for as much as 32% (see also http://www.bov.ch/beer/faq.html for more comparison) but I am keeping it down now to about 5 different sources, the kings from this category being the Swedish beer rater Per Forsgren and the Swiss beertickers Philipp Sigg and Thomas Schneider.

Close behind trades the next source are festivals. Here again, a huge difference in comparison with 2009, this time in the other direction. I am always saying I am not a big fan of festivals because of the pretty hard conditions for tasting beers there but it doesn’t mean I try to avoid them. And 2013 was – for me – decently rich in that matter with the Mondial de la Bière (Mulhouse; 69 beers), the Copenhagen Beer Festival (44), the Solothurner Biertage (39) and the Unterländer Biertage (22).

11% of the beers I had last year were received from friends. So I really want to thank all of them here again, especially the undisputed king (or should I say bishop ?) of this category: Toni Flükiger. Particularly pleasant to notice is the constantly increasing number of beers I receive from brewers. Here also, many thanks to all of them, notably Patrik Feller and Tom Strickler.

The number of countries was almost the same as last year – 34 – with 2 new ones among them: Cayman Islands and San Marino. The most represented country has been – of course – Switzerland with 348 beers followed by the USA (150), Belgium (102), Denmark (69) and Sweden (44). Two countries are sharing first place of the favorites: Spain and New Zealand, no surprise if you consider both of them being regularly mentioned as fast emerging beer countries. From place 3 to 5 you can find Norway, the Netherlands (winner in 2012 and 2011) and the USA. Switzerland appears (only) in 15th position.

Interesting is to take a look at the alcohol average. While it is 6.5% in average, the Netherlands stay at one end of the scale with 9.2% followed by Norway and Scotland (both 8.5%) while on the other end the Czech Republic (4.7%) and Finland (5%) can be met. Switzerland remains pretty low with 5.8%. Here are the whole data:

Average alcohol content per country

Average alcohol content per country

 The most represented breweries last year – for a total of 413 different ones – have been De Proef with 71 beers (thanks to the Danish gypsy brewers !), De Molen (26) and Storm&Anchor (23). The first two are the same as in 2012. Other noteworthy presences of Swiss breweries include Strättligen Bier (13), Birrificio Ticinese (10) and UHB (9).

My favorite brewery of 2013 with a minimum of 3 beers tasted is Fanø (already 2nd the year before). Then follow Storm&Anchor (3rd in 2012), Cantillon and Clown Shoes tied for 3rd and Bevog, Anchorage and Elav tied for 5th.

lFanoLogoFor the third consecutive year the most represented style has been IPA and this by far (112 beers) ! Then come “Spice/Herb/Vegetable” (52), Imperial Stout (46), American Pale Ale (39) and Fruit Beer (35). The days of the overwhelming presence of blond lagers are over ! Even when counting Pale Lager, Premium Lager, Pilsner and Dortmunder/Helles altogether, it makes 82 so clearly behind the 112 IPAs where neither Black IPA (15) nor Double IPA (29) are included.

This brings me to the next point: my favorite styles of 2013. Despite liking subtle and delicate beers (trust me, I’m not joking !) I like it rough – like Lady Gaga – most of the time. So it comes as no surprise to see Imperial Stout as a clear number 1. The followers are Double IPA, American Strong Ale, Fruit Lambic and Baltic Porter. At the bottom of this list you will find Malt Liquor (worst), Pale Lager, Zwickelbier, English Pale Ale and Dunkelweizen. I continue to be surprised – like last year – to see English Pale Ale so badly rated by myself.

I will now take a closer look at Switzerland.

BlackwellBreweryI have discovered beers from 30 new breweries last year (there were 20 in 2012) and the title of best new brewery of 2013 goes to the highly creative Blackwell (Burgdorf). Second is the excellent Brasserie des 5 Quatre Mille (Zinal) and third the classical yet very good Burg-Bier (Ringgenberg). Here some other very good breweries worth to mention: Wagerswiler Bräu (Wagerswil), Bodensee (Egnach), Sennbräu (Buchs, SG), Doppelleu (Winterthur), Montheysanne (Monthey) and Mein Teil (Bolligen). As I not always can be kind, I would like to point out some breweries which are clearly under the waterline: Burggütli-Bräu (Schaffhausen), Meiga-Bräu (Wangen) and Trio (Les Monts-de-Pully).

But the qualities of the best newcomers have not been enough to reach the top five of the best Swiss breweries of 2013. The fifth place goes to Officina della Birra (which was 2nd in 2012), fourth is the always improving and now highly qualitative Stozi-Bräu, third is the Brasserie des Cieux (Alas! If only Dominique would brew more often !) and second place is taken by the legendary BFM. And finally, after all the positive things I have written about them last year, it would be highly surprising not to see them on top … All my congratulations go to the amazing Storm&Anchor, my best Swiss brewery of 2013. I am waiting impatiently to discover all the new wizardries of Tom in 2014 !

storm_anchor_2013Again: no surprises to see the same protagonists while talking about the best Swiss beers of 2013. Storm&Anchor Burned wins (and is also overall best beer of 2013 !) ahead of BFM Abbaye de Saint Bon-Chien 2012 and Storm&Anchor Black (both ranked 5th overall).

Finally, here are the other international beers which made it to my top ten of 2013:

Fanø Evil Twin Even More Jesus (2nd), Renaissance 8 Wired iStout and Westbrook Mexican Cake Imperial Stout (tied for 3rd place) and Amager the Sinner Series Pride, Mont Salève la Tzarine, Croce di Malto Piedi NeriLervig Mikkeller George ! Barrel Aged Calvados Edition and Jester King Funk Metal (all tied for 5th). Doesn’t this look good ?

Is everything said ? I hope so.

Cheers everyone and have a good 2014 beer year !

Advertisements
Mikkeller 19 et Olympic Fix Dark

Mikkeller 19 et Olympic Fix Dark

Si la publication de mon billet mensuel a un peu tardé, ce n’est pas parce que je traverse un désert asséché, mais bien au contraire parce que l’année a commencé sur les chapeaux de roue ! Ce sont en effet 63 bières en provenance de 12 pays qui ont fait mon bonheur (ou presque) le mois passé.

Celui-ci a été marqué d’une empreinte états-unienne avec pas moins de 20 nectars en provenance de ce pays. La Suisse suit en deuxième position avec 14 bières (vous comprendrez plus tard pourquoi j’ai évité le terme “nectar” ici) et la Belgique – boostée par le tandem De Proef/Mikkeller – vient ensuite avec 11 représentants. La présence de deux pays relativement rares pour moi sont à noter: la Grèce avec la modeste Olympic Fix Dark et la Nouvelle-Zélande avec 3 excellentes bières de la brasserie 8 Wired.

Quid de la Suisse ?

Tout d’abord la découverte d’une nouvelle brasserie basée à Burgdorf (il semble y avoir un nid là-bas …): Blackwell. Pour avoir discuté à plusieurs reprises avec les brasseurs (des perfectionnistes intéressés par des styles de bière percutants), j’étais déjà pratiquement sûr de rencontrer de très bons produits. Et ça n’a pas manqué ! IMG_1601[1]Particulièrement réussie à mon avis est leur Rusalka Imperial Stout (même si 7.1% est un peu juste pour ce style). Une brasserie à suivre donc, en espérant les voir brasser plus régulièrement à l’avenir.

Puis, dans la catégorie “excellente brasserie et je confirme”, j’aimerais noter la Snappy Sailor IPA de Egghubel ainsi que deux bières de Storm&Anchor (je me demande si Tom est capable de brasser quelque chose qui n’est pas excellent ?!): la Sailor Grave – une Imperial Stout titrant à 12% et boostée à la vanille – et la Siren, un Barley Wine à 10.2% où la douceur initiale est équilibré par une impressionante amertume et une fin de bouche très sèche. Puis il y a eu quelques bières un peu décevante par rapport au niveau habituel de la brasserie, telles la Stella Maris de Lägere Bräu et la Honey Ale des BrewBrothers.

Et finalement il y a eu du franchement pas terrible du tout, mais je garde cela pour plus tard.

Si j’ai parlé de nectars au sujet des 20 bières en provenance des USA, c’est parce que leur niveau global a été franchement impressionnant (même si aucune d’entre elles n’apparait dans le top 3 du mois). Un petit bémol toutefois concernant l’Evil Twin Freudian Slip de Westbrook qui ne m’a pas convaincu. Sinon – et sans les citer toutes – je vous conseille chaudement les bières suivantes: Anchorage Galaxy White IPA, Jolly Pumpkin Sobrehumano Palena ‘Ole, Clown Shoes Muffin Top, Epic Brainless on Cherries, Alesmith IPA, Green Flash Saison Diego, Just Beer Pretty Things Once Upon A Time February 22nd 1945 X Ale et the Bruery 4 Calling Birds. gregoriusEt pour ceux qui pensent “cause toujours, comment veux-tu que je mette la main sur ces bières?”, je ne dirai que 3 mots: ERZ BIER SCHOF. Et non: je ne reçois aucune commission 😀

What else ?

Non pas une nouvelle sorte de Nespresso mais une nouvelle bière trappiste, la Gregorius de la brasserie autrichienne Stift Engelszell reconnue officiellement depuis octobre 2012 par l’Association Trappiste Internationale. Ce qui fait maintenant huit brasseries trappistes (une 9ème – l’Abbaye du Mont des Cats – dont la bière est pour l’instant encore brassée par Chimay, est sur les rangs). Pour revenir à la Gregorius, c’est une bière bien faite, parfaitement dans la lignée de la plupart des bières trappistes et à mon avis meilleure que celles de Chimay ou la Trappe.

Voici encore quelques bières excellentes que j’ai dégustées le mois passé et qui ont échoué au pied du podium:fullers-cognac

Avant de parler du podium du mois, faisons donc un détour (honteux) pour aborder le classement dans l’autre sens. Qu’y voit-on ? Et bien, malheureusement, 3 bières suisses. Si la Zulgbier das Dunkle s’en sort de justesse avec le qualificatif “modeste”, la Chocolate Cherry Stout (pourtant tout un programme) de l’Altes Tramdepot était elle difficilement buvable. Mais que dire alors de la Zügelbier de Burgdorfer, une brasserie pourtant habituellement loin d’être mauvaise, mais qui semble filer un mauvais coton en alignant une seconde nouveauté fort décevante après leur médiocre Dampfbier (et ne me faites pas rire en objectant que cette dernière a gagné la médaille d’or au World Beer Awards). Ce qui est sûr concernant la Zügelbier, c’est que le préposé au contrôle qualité avait congé le jour de l’embouteillage …

Fini de rire et en avant pour les trois premiers !

IMG_1591[1]Vous ai-je déjà dit que j’adorais les Imperial Stout ? Oui ? Heureusement, j’ai ainsi l’air moins con en annonçant que mon podium est constitué exclusivement de bières appartenant à ce style. Ahhh, j’oubliais: ceux qui sont allergiques aux “gypsy brewers” (noms connus de la rédaction ;-)) peuvent déjà cesser leur lecture pour éviter de se faire du mal.

Or donc, en troisième position, nous trouvons la Mikkeller George! Barrel Aged Calvados Edition, brassée chez les fantastiques norvégiens de Nøgne Ø (oui, ça se prononce toujours comme ça s’écrit). 12.12% d’alcool pour cette bière épaisse et complexe à souhait. La seconde place revient à la 8 Wired iStout. Cette impressionnante beauté titrant à 10.5% nous est offerte non pas par la firme à la pomme, mais par la brasserie néo-zélandaise Renaissance, le brasseur habituel de 8 Wired (et oui, il y a des gypsy brewers sur tous les continents ou presque). Et finalement, la victoire du mois revient à une nouvelle collaboration danoise entre Fanø et Evil Twin avec cette fois-ci la Even More Jesus, un miracle à 12% propre à faire douter un athée.

cheers !

Est-ce la fatigue cumulée d’une année bien remplie ? Ou alors les traditionnelles fêtes de fin d’année avec leur lot d’apéro à tout va (où l’on trouve de tout mises à part de nouvelle bières) ? Quoiqu’il en soit, le résultat est là et bien là: “seules” 44 bières ont composé mon modeste programme du mois passé. Peut-être aurais-je du m’efforcer de croire à la fin du monde et vider ma cave afin de profiter au maximum ? 😉 Mais cette performance mensuelle toussotante ne m’a pas empêché d’atteindre une (nouvelle) année record. Dont je vous parlerai en détail dans un autre article …

Ce sont 11 pays qui ont constitué le programme des réjouissances avec, à leur tête, la Suisse, de retour au sommet après son absence exceptionnelle du podium au mois de novembre. Les 14 bières suisses s’imposent devant les 11 des Etats-Unis et les 8 de la Belgique.

faulenseeJ’ai eu la chance de découvrir une nouvelle brasserie suisse le mois passé: Old School. Située à Faulensee, sur la rive sud du lac de Thoune, à mi-chemin entre Interlaken et Thoune, elle peut être sans difficulté qualifiée d’inconstante. En effet, de très bonnes bières telles la Citronello (au Motueka – un houblon néo-zélandais – et épicée à la citronelle et à la lime), la Gary’s IPA (avec de l’Amarillo) et la Sir Rossi (une élégante Irish Ale) sont malheureusement accompagnées de grosses ratées comme la Weizen et la Lager, les deux bières les plus mauvaises du mois.

mausackerSinon, bonne à très bonne tenue générale des autres bières suisses avec notamment la Mausacker Hell du génial thurgovien Beat Rohner, la Bière Blonde Cuvée Spéciale du maître des épices, le vaudois Alain Cathélaz et – évidemment – la Belgian Pale Ale ainsi que la Motueka de Tom Strickler dont l’ascension de sa Storm&Anchor vers la première place de mon classement des brasseries suisses semble irrésistible.

Mais – car il y a un mais – la meilleure bière suisse du mois vient d’ailleurs. J’y reviendrai en abordant le podium.

A nouveau, le niveau global des produits dégustés a été très bon. Mises à part les deux bières de la brasserie Old School citées précédemment, peu d’autres m’ont déplu. Il y a eu encore la Mikkeller Pontus (brassée chez De Proef) – sorte de sirop contre la toux aux herbes médicinales – ainsi que l’Ammerndorfer Pils de la brasserie Dorn-Bräu,une bière d’une grossièreté navrante.

IMG_1593[1]Passons à présent aux bonnes choses !

Tout d’abord j’aimerais cité l’Exploité, une Stout assez douce et plaisamment complexe de la brasserie québecoise Brasseurs du Monde. Ensuite la Tramp Stamp, une IPA à la fois veloutée et solide des états-uniens de Clown Shoes (Massachusetts). Et finalement, que serait une liste de bonnes bières sans la présence des écossais de BrewDog ? Les voici donc avec leur “Hello, my Name is Beastie“, une Double IPA à laquelle ils ont rajouté – à part des tonnes de houblons – des mûres. Le résultat est franchement excellent !

Nous voici donc arrivé au podium avec, sur la troisième marche, la Cigar City Or. Cette solide Black IPA (11.2%) est la deuxième bière issue d’une collaboration autour de quatre produits des brasseries états-uniennes Hill Farmstead, Grassroots (les deux de Greensboro dans le Vermont) et Cigar City (Tampa, Floride). Les quatre bières ont été baptisées Either, Or, Neither et Nor. Les deux premières – des Black IPA – ont été brassées chez Cigar City, la Neither (une Double IPA) par Grassroots et Cigar City sur les installations des danois de Fanø (Grassroots étant un “client brewer” sans installation de production) et la Nor – également une Double IPA – par Hill Farmstead et Cigar City dans la brasserie du premier nommé. Si vous avez tout compris c’est que vous êtes très fort 😉 …

IMG_1595[1]La deuxième place me permet de revenir sur le point que j’ai laissé en suspens en peu plus haut: celui concernant la meilleure bière suisse du mois. Normalement, lorsqu’une personne qui m’est peu ou pas connue m’affirme “ça, c’est la meilleure bière de Suisse“, je rentre en mode “cause-toujours-tu-m’intéresses” affichant une diplomatie de façade tout en essayant de contenir une profonde condescendance … Bien sûr, les brasseurs de la bière en question sont bons voire même excellents puisqu’il s’agit d’Officina della Birra (Bioggio). Mais tout de même … Heureusement, grâce à l’insistance de cet anonyme éclairé (il a même été rechercher cette bière le surlendemain au Tessin afin de la remplacer chez Erzbierschof sur leurs étagères des “intouchables” !), j’ai eu l’occasion de me faire ma propre opinion. Le résultat est bluffant: cette Lisbeth, une sorte d’American Pale Ale titrant à 7.5%, est d’un équilibre et d’une complexité remarquable avec notamment une forte présence de houblons fruités, une solide amertume et des notes de miel et de sureau. La classe !

Ces nombreuses qualités n’ont toutefois juste pas suffi pour prendre la première place qui revient ce mois-ci à la Armand’4 Oude Geuze Winter des belges de 3 Fonteinen. Faite d’un assemblage de lambics vieux de 1, 2 et 3 ans et houblonnée avec du Challenger, cette bière est offerte en bouteille de champagne de 75 cl. Cette série unique de Geuze existe en quatre versions (Lente, Zomer, Herfst et Winter) et je me réjouis déjà de goûter les deux saisons qu’il me manque encore.

cheers !